Le Turc qui voulait tuer le pape devrait retrouver aujourd’hui la liberté





Le Quotidien-Agences L'ancien militant ultra-nationaliste turc Mehmet Ali Agca, qui avait tenté de tuer le pape Jean Paul II en 1981, devrait être libéré aujourd’hui d'une prison d'Istanbul, mais près d'un quart de siècle plus tard, l'énigme reste entière sur les raisons de son acte. Agca, âgé de 48 ans et dont les facultés mentales sont sujettes à controverse, est emprisonné depuis 2000 à Istanbul, où il avait été extradé après dix-neuf ans dans des prisons italiennes pour avoir grièvement blessé par balles Jean Paul II le 13 mai 1981 sur la place Saint-Pierre. Dès sa sortie de la prison de Kartal, située dans la partie asiatique de la métropole, Agca devrait se rendre à un bureau d'enrôlement de l'armée, car il n'a pas accompli son service militaire, obligatoire pour tout Turc à partir de 18 ans, a précisé son avocat. Ce dernier a rencontré pour la dernière fois son client vendredi dernier. "Il m'a dit qu'il était content de sortir de prison après 26 ans", a-t-il souligné. Agca avait été emprisonné dès son retour en Turquie pour la peine par contumace qu'il lui restait à purger pour l'assassinat en 1979 d'Abdi Ipekçi, célèbre rédacteur en chef du quotidien Milliyet. Il avait en outre été condamné en 2000 à 36 ans de prison pour deux attaques de banques commises dans les années 70. Ce sont finalement une amnistie proclamée en 2002 et les réductions de peine faisant partie d'une réforme du code pénal turc, exigée par l'Union européenne, qui permettront sa libération.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com