C.A.B. – C.S.S. (1 – 1)/(T.A.B: 4 – 1) : Le C.A.B. au forceps





La rencontre de Coupe qui a opposé au stade 15 octobre de Bizerte le CAB au CSS n’a pas drainé la grande foule. Sur le papier, les Sudistes étaient les favoris. Ils le confirmèrent sur le terrain. Dès l’entame de la rencontre les Clubistes Sfaxiens se sont montrés les plus entreprenants. Dès la 2ème minute, les bois de Hassen Béjaoui ont été pris d’assaut mais le tir de Gharbi passa légèrement au-dessus. Boujelbène très remuant, se déjoue de l’hors-jeu piège des locaux et se présente seul face au gardien, mais son tir n’était pas cadré. Les Bizertins ont essayé de se dégager, mais avec un milieu amorphe et lent dans ses interventions, ils ne purent desserrer l’étau des visiteurs. A la 22’ un contre rondement mené par le CSS permet à Gharbi de se présenter seul face à Béjaoui (qui, de surcroît trébuche) et de marquer facilement. Les Cabistes réagissent par un tir de loin de Dridi sans danger aucun pour Jaouachi. C’est ainsi que la première mi-temps s’achève à l’avantage des Sfaxiens. En seconde période, et voulant revenir dans la partie Ali Fergani intègre Ayachi au milieu et Koné en attaque. Ces deux changements donnèrent plus d’assise à la formation cabiste qui se porte le plus à l’attaque et parvient à inquiéter la défense sudiste par Kridène (48’) et Dridi (50’). Ce forcing donne plus d’assurance aux «Jaunes» qui parviennent à égaliser par Yekken (60’) suite à un coup franc à la limite des 18 mètres, permettant ainsi aux Cabistes de revenir dans la partie et de terminer le match à égalité. Au cours des prolongations, on a assisté à des rushs de part et d’autre mais sans résultat tangible même si Blaise avait le but au bout du pied au cours de l’ultime minute mais il a raté lamentablement la cage. La séance des tirs au but allait permettre aux Cabistes de se qualifier (4 - 1). * Formations : - CAB: Béjaoui, Arafa, Sahbani (Koné), Touati, Yakken, Jaâfar, Dridi, Fkih (Ayachi), Kridène , Bacha. - CSS: Jaouachi, Haj Messaoud, Merdassi, M’rabet, Abdi, Gharbi, Boujelbène, Brahima, Nafti (Essafi), Barka, Gomis (Blaise). L. OUAKAD


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com