Les JTC… au jour le jour





* L’Etoile du Nord: “Chouf ya H’med” de Khaled Bel Hadj Depuis 1990, Khaled Bel Hadj a choisi de se pencher sur le théâtre expérimental afin de mettre en exergue les capacités expressives du corps. Ecrite par Bou Zayen Ben Achour, cette pièce relance un débat sur la liberté entre un prisonnier et son geôlier. Une question délicate dans un pays comme l’Algérie. Hamza Mohamed Foudhil, Karim Boutchich, Louisa Zyaya, Naouel Aoueg et Hamida Zogmich partagent la scène de l’Etoile du Nord pour définir la liberté et mettre face-à-face des libertés qui s’expliquent selon le sexe durant plus d’une heure. ______________________ * Centre Culturel de Bir Lahjar: “Bakhara” de Lassaâd Ben Abdallah Le Centre des arts dramatiques et scéniques du Kef présentera, ce soir, sa nouvelle création intitulée “Bakhara”, basée essentiellement sur le travail de l’atelier de recherche conjugant le geste au théâtre et la danse à la vidéo. Sur la scène du théâtre du Centre culturel de Bir Lahjar, deux femmes, deux voix de la mémoire d’un quotidien oriental… s’expriment aussi bien par le verbal que par le corporel surtout avec ces corps ornés de tatouages sous les regards silencieux d’un homme. Basma Atlaoui, Abdessalem Jamel et Wahida Ferchichi ouvrent leurs cœurs au Centre culturel de Bir Lahjar, à partir de 20 h30. ______________________ * El Hamra: “Carton pour deux” de Ramzi Azaïez et Amel Farji Le duo Ramzi Azaïez et Amel Farji a déjà une longue expérience avec plusieurs compagnies tunisiennes. Azaïez a joué dans des productions du Théâtre National Tunisien, de la Troupe de la Ville de Tunis, d’El Teatro, de Familia Production… Amel Farji a, à son actif, des collaborations réussies avec Taoufik Jebali en tant que comédienne et Fadhel Jaïbi en tant qu’assistante à la mise en scène. Ce jeune duo a mis la main dans la main dans “Carton pour deux” qui met l’accent sur la vie d’un couple qui reçoit une invitation pour un spectacle. L’absurde se croise au tragique, le corporel au verbal dans des discussions qui s’acharnent une heure avant la représentation théâtrale. A découvrir, à El Hamra, à 19h00! ______________________ * El Teatro: “Maaarch” de Issam Bou Khaled Sous la direction de la vedette libanaise Bernadette Hodaïb, l’Association culturelle “Sham’s” présente sa nouvelle création “Maaarch” qui se situe dans le champ de bataille. Neuf soldats prêts pour la bataille n’ont qu’un seul objectif: avancer et faire la guerre… Sur la scène d’El Teatro et dans une mise en scène de Issam Bou Khaled, une brochette d'artistes raconte l’atrocité de la guerre. Ahmed Hafedh, Ahmed Khatib, Zied Sahbi, Saïd Sarhane, Charbel Najm, Tarek Bacha, Farah Naâma; Fahd Riachi, Yara Abou Haydar, Issam Abou Khaled, Roger Assaâf, Abda Naouar et Tarek Hodaïb dévoilent la réalité de cette guerre basée sur un rapport paradoxal entre la vie et la mort. Un rendez-vous libanais à El Teatro, à partir de 20h00. ______________________ * Quatrième Art: “Masques, toiles et destins” de Hani Methnaoui Quelle serait notre réaction face à cette guerre qui déchire l’Irak et celle du dramaturge Kassem Mohamed? C’est sur cette question que repose la pièce “Masques, toiles et destins”… Une brochette de comédiens égyptiens parmi lesquels on cite: Hamada Sosha, Mohamed Al Saiïdi, Ahmed Rached, Rabeb Sami, Someya Ahmed, Mohamed Ismaïl, Hani Mahmoud, Aymen Fekri, Achraf Husseïn et Rami Saka propose une recherche théâtrale sur la guerre et la vie et entre le charnel et le spirituel. Notons que cette pièce a représenté l’Egypte à la 15ème session du Festival International de Théâtre expérimental du Caire et a obtenu le prix du meilleur travail de groupe et du meilleur spectacle égyptien de l’année 2003. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com