S.T. : Renaissance à confirmer





La qualification en Coupe de Tunisie a redonné le sourire aux supporters, dirigeants et joueurs stadistes. Après avoir cédé au doute, l’espoir renaît. Pourtant, la crise allait connaître des proportions plus graves en cas de défaite à Jendouba. Les dirigeants ont commencé à sentir le danger venir et ont déjà préparé une série de mesures urgentes. Fort heureusement pour eux et pour les joueurs, la bonne prestation de l’équipe devant JS a sauvé les meubles, même si la situation demeure encore inquiétante. * Y croire C’est sur le plan moral que la qualification en Coupe a été très utile. Les joueurs le savent désormais : ils ne doivent jamais baisser les bras car ils sont toujours capables de faire mieux. Les autres équipes du milieu de tableau ne sont point supérieures à l’ensemble stadiste, mais elles ont beaucoup plus cru en leurs possibilités. Du côté du Bardo, on a commencé à douter et ça a aidé à installer une ambiance d’inquiétude et d’impuissance. Le match livré à Jendouba, tout comme celui joué à Bizerte malgré la défaite, ont démontré que le ST ne manque pas d’arguments et peut rivaliser avec les meilleurs. Il a juste manqué un peu plus d’encadrement au niveau de l’équipe dirigeante afin de rassurer les joueurs, mais également leur faire comprendre qu’ils sont là pour bosser et qu’aucun relâchement n’est toléré. A présent, on espère voir le onze stadiste reprendre du poil de la bête et relever la tête au cours des prochaines journées qui annoncent un marathon terrible. Les Stadistes ont souvent bien réagi dans la difficulté et il n’y a pas de raison pour ne pas le faire dans la situation actuelle. * Retour à Aïn Draham Les Stadistes ont regagné le centre de stages à Aïn Draham juste après le match contre Jendouba. Ils y resteront jusqu’à demain avant de mettre le cap sur Sfax. Les conditions d’entraînement sont excellentes et les joueurs ont profité du calme pour travailler mais également pour discuter et soigner le moral. Ce rassemblement semble leur faire beaucoup de bien, mais c’est la réaction sur le terrain qui doit être impérativement convaincante. D’un autre côté, on se remet à penser aux renforts. Deux ou trois attaquants africains ont débarqué mais ils n’ont pas convaincu Robertinho et sont déjà partis. Plusieurs noms sont sur la liste des probables futures recrues, mais on accorde la priorité à la compétition car le volet des recrutements sera examiné dans quelques semaines. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com