Budget de l’Etat 2006 : Les prix des produits agricoles, le gonflement des factures de la SONEDE et le commerce parallèle en débat





L’écrasante majorité des interventions des députés a porté hier sur le secteur de l’agriculture lors de la discussion, du rapport de la quatrième commission sur les budgets du ministère du Commerce et de l’Artisanat, du ministère de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, du ministère de l’Industrie, de l’Industrie et des petites et moyennes entreprises et du ministère de l’Environnement et du Développement durable. Tunis - Le Quotidien Les députés se sont enquis des perspectives de la lutte contre l’érosion, la situation des circuits de distribution des produits agricoles, le contrôle des eaux usées. Le député Youssef Bellagha (RCD) s’est interrogé sur les raisons de la flambée des prix de l’huile d’olive sur le marché intérieur. Le député Abdelhamid Ben Mosbah (PUP) a fait remarquer que la Tunisie n’a pas encore exploité comme il se doit les quotas qui lui ont été octroyés sur les marchés européens en matière de produits agricoles. Le député Ridha Ben Hassine (MDS) s’est enquis des risques des produits agricoles, génétiquement modifiés. Quant au député Mongi Khammassi (PSL), a indiqué que les petits agriculteurs et exploitants agricoles souffrent d’un surendettement. Il a également signalé que les pénuries de certains produits de base tels le lait, les viandes et les légumes laissent croire que le secteur agricole est toujours fragile. * 3,5 millions d’hectares menacés d’érosion En réponse aux interrogations des députés, M. Habib Haddad, ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques a affirmé que la superficie des terres agricoles s’élève à 5,3 millions d’hectares, ce qui représente le quart de la superficie totale du pays «60% des terres agricoles enregistrent une pluviométrie au-dessous de 200 mm par an», a-t-il ajouté. Le ministre a également précisé que le volume des exportations des produits agricoles s’élève à 1200 MD en 2004 et à 1100 MD durant les onze premiers mois de 2005. L’évolution annuelle de la production se situe aux alentours de 2,6% entre 2002 et 2005 malgré trois années de sécheresse. M. Haddad a fait remarquer aussi que la Tunisie a réalisé l’autosuffisance alimentaire dans bon nombre de secteurs. «Ces acquis sont le fruit de plus de 1100 décisions présidentielles au profit du secteur et d’une stratégie de développement qui repose sur plusieurs axes», a-t-il fait remarquer. La mobilisation en eaux des barrages et des lacs collinaires a atteint au total 1435 millions de m3. Les zones irriguées s’étalent sur une superficie de 358 hectares. Le ministre a noté, en outre, que le ministère est en train d’élaborer des études relatives au coût des eaux au niveau de sept régions en indiquant que 25% des eaux utilisées dans l’irrigation sont des eaux usées. Sur un autre plan, le ministre a fait savoir que 3,5 millions d’hectares sont menacés d’érosion. En ce qui concerne l’augmentation des factures de la SONEDE, M. Haddad a révélé que le prix du m3 d’eau potable a augmenté de 5% vu les «pressions financières» dont souffre la Société nationale de distribution des eaux. Cette dernière investit 1MD par an pour le raccordement à l’eau potable. «Le coût réel du m3 d’eau est de l’ordre de 580 millimes tandis que le citoyen ne paie que 520 millimes pour le m3», a signalé le ministre. S’agissant de l’exportation des fruits M. Haddad a souligné que les quantités exportées s’élèvent à 12 mille tonnes en 2005 contre 1300 tonnes en 2003. «La production du blé est de l’ordre de 29 millions de quintaux en 2005 grâce à 500 mille hectares de grandes cultures», a-t-il ajouté. Le ministre a insisté, par ailleurs, sur le fait que les produits avicoles tunisiens ne représentent aucun danger, étant donné qu’aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Tunisie en appelant les citoyens à consommer ce genre de produits. * Augmentation des exportations Dans sa réponse aux questions des députés, M. Afif Chelbi, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des petites et moyennes entreprises, a souligné que les exportations du secteur industriel atteindront, selon les prévisions, 11.200 MD en 2005, soit 85% du total des exportations tunisiennes. Pour ce qui est des exportations du secteur du textile - habillement, il a déclaré que la préservation du même volume des exportations enregistré en 2004 constitue en soi un acquis vu que la Tunisie a réussi à exporter 25% des exportations chinoises. Le ministre a indiqué que les exportations du secteur des industries mécaniques et électriques ont augmenté de 20%. Les exportations de l’huile d’olive atteindront, pour la première fois, 1000 MD en 2006. M. Chelbi a affirmé que les fonds consacrés à la compensation de la flambée des prix du pétrole se situent aux alentours de 1450 MD en 2005. «Douze permis de prospection de pétrole ont été accordés en 2005, ce qui a permis une augmentation de la production nationale de 9%», a-t-il déclaré en indiquant que l’ajustement des prix des hydrocarbures n’a contribué qu’à concurrence de 20% dans la limitation des retombées de la flambée des prix sur le budget de l’Etat. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com