Basket – Nationale A (1ère phase – 14ème J.) E.S.S. et J.S.K.: se mettre définitivement à l’abri





Le compte à rebours, dans l’optique de l’octroi du bonus, voire de l’accession au play-off, a bel et bien commencé. Dans ce cadre, le DSG joue peut-être sa dernière carte pour entretenir l’espoir de faire partie des six heureux élus. Et c’est un match à 4 points que les Grombaliens s’apprêtent à disputer face à l’E.S.S. En cas de victoire, les Cap-bonistes ne seront distancés de leur adversaire du jour que d’un petit point et, de ce fait, le coup demeurera jouable. Dans le cas inverse, ils se contenteraient de jouer pour le bonus réservé au 7ème classé. C’est dire que l’ESS aussi, est directement impliquée, si elle veut se soustraire quasi définitivement à la menace de ses poursuivants. Par ailleurs, le véritable match-phare, du moins sur le plan de la qualité du jeu, aura pour théâtre la salle de Monastir, là où l’Union locale accueillera le dauphin zahrois. Ce dernier, délogé de la première place par le SN, est appelé expressement à l’emporter, s’il brigue toujours le point du bonus. Quant aux Usémistes, ils ont su réagir après leur désillusion de la supercoupe en s’imposant à Sousse face à l’ESS. Et ils devraient avoir hâte de se placer dans une dynamique de victoires, avant l’entame de la deuxième phase. Pour leur part, les Clubistes tunisois, qui n’ont pas joué il y a trois jours à Grombalia face à l’USA, pour les raisons que l’on connaît, restent sur une défaite face à l’ESS. C’est dire l’urgence d’un résultat positif, pour éviter que le doute ne s’installe. Les Radésiens, eux, pratiquement condamnés au play-out, n’ont rien à perdre. Du fait de leur esprit dégagé, ils seront difficiles à manier. A Kairouan, le récent vainqueur de la supercoupe aura intérêt à prendre très au sérieux sa confrontation avec l’EOGK. D’abord, avec deux points d’avance seulement sur le classé septième, les Aghlabides sentent toujours le souffle du purgatoire et une victoire leur fera beaucoup de bien. Ensuite, un sursaut d’orgueil des Goulettois, un peu dans le même état d’esprit que les Radésiens, est toujours possible. Et Abdessattar Elloumi, le coach kairouanais, un pur Goulettois, est bien placé pour le savoir. A Mégrine, le CSC, qui a aligné deux victoires de suite, est à même de réaliser la passe de trois, au détriment des Ansariens. Enfin, à Nabeul, on assistera au match des extrêmes entre le leader nabeulien et la lanterne rouge hammam-soussienne, là où il n’y aura sûrement pas photo pour départager les deux équipes. Wahid SMAOUI _____________________________ Rendez-vous Salle Gorjani 18h00: CA - ESR Salle Mégrine 18h00 : CSC - USA Salle Grombalia 18h00 : DSG - ESS Salle Nabeul 18h00 : SN - CSHS Salle Monastir 18h00 : USM - EZS Salle Kairouan 18h00 : JSK - EOGK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com