Kamel Idir (Pdt. C.A.) : «Nous n’avons reçu aucune offre officielle pour Traoré»





De retour de Genève où il avait participé à une réunion d’une Commission spécialisée de l’OMS, Kamel Idir a trouvé sur son bureau quelques dossiers urgents. Avec sa franchise coutumière, il a répondu aux interrogations du public rouge et blanc touchant ces petits et grands sujets de l'heure. * Il ne se passe pas un jour sans que l’on donne votre joueur Dramane Traoré partant pour telle ou telle destination. De récents échos l’annoncent tout simplement en Russie, au Lokomotiv Moscou. Quelle est la part de vérité dans tout cela ? - Dramane Traoré représente incontestablement le meilleur étranger du championnat de Tunisie. Il a un poids énorme au sein du CA et de la Ligue 1. Comme chaque joueur «pro», il possède un agent et, à ma connaissance, il n’a jamais exprimé le souhait de partir du Parc A. Comme chaque sportif, j’ai entendu dire qu’il intéresse plusieurs clubs. Seulement, au CA, nous n’avons reçu aucune offre officielle et le jour où cette offre nous parviendra, nous agirons dans le sens de l’intérêt du club. Je reste ouvert à toutes les propositions d’autant que je crois aux vertus du dialogue. Il y a avant tout l’intérêt de l’association qui exige de nous d’être réalistes et de réduire autant que cela se peut la marge du sentimentalisme. * Pourtant, dernièrement, les Russes étaient revenus à la charge ? - Ce n’était pas la première fois que des émissaires débarquent à Tunis pour superviser Dramane. Tout est lié par des contrats et nous restons ouverts à la discussion, y compris au sein du club pour voir où se situe son intérêt et confronter les points de vue. * Mohamed Selliti, lui, n’a pas attendu que vous discutiez avec un éventuel recruteur intéressé. Il est parti discuter lui-même en Turquie avec un club de première division. Allez-vous l’obliger à rester au CA ? - Ne ne forçons personne à rester avec nous si l’on considère que le CA est plus grand que tout joueur aussi talentueux soit-il. Mohamed Selliti était rentré d’Egypte blessé. Son avenir immédiat reste logiquement déterminé par un contrat mais il m’a avoué vouloir changer d’air et de club. * Pourtant, on a annoncé qu’il allait rempiler jusqu’en juin 2007 avec le CA ? - Non, rien de tout cela ne s’est produit. Vous savez, les agents agissent directement sur la carrière d’un joueur. Nos footballeurs veulent émigrer en Europe et Mohamed Selliti demeure une valeur sûre. Donc, pour prendre une décision sur son compte, il faut confronter les points de vue des dirigeants, du staff technique, du staff médical... chacune de ces parties ayant naturellement sont mot à dire. Nous demandons à nos professionnels de travailler dans le respect mutuel, avec cet accent indispensable de générosité et d’amour pour ce qu’on a choisi de faire. * Oui, mais Selliti n’a eu de cesse de crier sur les toits que son contrat allait à son terme le 31 décembre. - Il y a des contrats déposés auprès de la fédération. Chaque partie va s’employer à faire valoir ses droits s’il y a un quelconque conflit juridique. * Selliti a-t-il obtenu l’autorisation de son club avant de voyager en Turquie ? - En mon absence pour des raisons professionnelles, Selliti a eu l’autorisation des responsables du CA qui étaient là. * Nabil Missaoui a été prié, jeudi dernier, d’aller voir ses dirigeants, Kamel Chebli l’ayant renvoyé de la séance d’entraînement. Un problème de plus dont le Club Africain se serait bien passé en cette nouvelle étape de sa vie ? - Il faut respecter les règles du jeu : chacun a des droits et des obligations. Missaoui est un garçon poli et charmant et j’attends d’avoir un rapport en bonne et due forme sur cet incident. Nous avons besoin de travailler dans le respect d’autrui afin d’assurer le succès du club et d’installer une atmosphère sereine et apaisée. * Le public «rouge et blanc» attend toujours la restructuration promise et le renforcement de l’encadrement par de nouvelles figures marquante de l’histoire du Club. On a cité ces derniers jours les noms d’Attouga, Adel Sellimi, Taoufik Belguith... en tant que candidats... - Nous avons recouru d’emblée à Bassem Mehri, conscients de ce qu’il peut réellement nous apporter. Il aura dans l’avenir un rôle déterminée dans la vie du club puisque ses obligations professionnelles ne l’autorisent pas à démontrer autant de disponibilité qu’on le souhaite. Au CA, une commission technique et une autre chargée des recrutements doivent être animées par de grandes figures sportives. Certaines parmi celles-ci ont exprimé le vœu de venir renforcer cet encadrement selon des prérogatives précises, tout en connaissant ce que nous attendons d’elles. Nous allons annoncer dans les prochains jours la composition de ces staffs. Je ne voudrais pas citer dans l’immédiat des noms jusqu’à ce que nous ayons terminé nos contacts. Recueillis par S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com