E.S.Z. – C.A. (1 – 2) : Le métier des Clubistes a prévalu





Malgré les trois buts marqués, le niveau de jeu n’était pas assez remarquable. Les Clubistes, grâce à leur expérience, ont fait l’essentiel en glanant les trois points de victoire. Les Zarzissiens, trop frustrés et mal organisés, n’ont pas su gérer la partie. Pour revenir à la rencontre, les deux protagonistes sont rentrés dans le vif du sujet dès les premières minutes sans aucun round d'observation. Et à la 10’ suite à une faute du gardien Hosni sur le joueur Maher Ameur, l’arbitre décréta la sanction suprême, imparablement transformée par Traoré (0-1). Ce but a donné des ailes aux Clubistes qui multiplièrent leurs assauts et semèrent la panique dans la défense zarzissienne mal organisée. Et à la 22’, le même Ameur dribbla le jeune Khouildi et se présenta seul devant Hosni pour marquer le second but (0-2). Piqués au vif, les Zarzissiens se reprennent et cherchent à tout prix à revenir au score. Ils obtiennent plusieurs balles arrêtées qui ont bien inquiété l’arrière-garde clubiste bien dirigée par l’international Ali Boumnijel . Et à la 25’, et suite à un joli tir de Amri dévié en corner par Boumnijel et bien botté par Mnafeg, le défenseur Jenaouni se faufila dans la défense clubiste et poussa le ballon dans les filets (1-2). Ce but a encouragé les camarades de Nebhane pour fournir plus d’efforts afin d'égaliser mais à la 30’ suite à une faute de Nebhane sur l’attaquant Maher, l’arbitre siffla un 2ème penalty raté par Traoré. Les dernières minutes de cette première partie étaient en faveur des locaux qui ont sérieusement inquiété la défense clubiste, mais ni Ouni, ni Zita n’arrivèrent à tromper le grand gardien Boumnijel. Après la pause, les Zarzissiens se sont montrés plus déterminés à revenir au score, cherchant à profiter du recul des Clubistes. Et à la 47’, Amri a failli tromper Boumnijel mais son tir heurta la transversale. Les Clubistes se contentèrent de contrôler les opérations sans chercher à s’aventurer afin de conserver leur avantage, laissant les initiatives aux locaux dont les passes longues et les balles aériennes n’ont pas inquiété Boumnijel. Même la rentrée de Doueïb, Hammali et Guentassi n’a rien changé. Et grâce à leur expérience et leur supériorité technique et tactique, les camarades de Boumnijel ont pu maîtriser la partie jusqu’au coup de sifflet final. Une 2ème défaite à domicile de l'E.S.Z qui accroît l’inquiétude des supporters sur l’avenir de leur équipe. * Formations - E.S.Z: Hosni, Jenaouni, Hammami, Amri (Hammali), Nebhane, Khouildi, Lamari, Salhi (Guentassi), Mnafeg, Zita, Ouni (Doueïb). - C.A: Boumnijel, Souissi, Ben Zekri, Toujani, Mkacher, Yahia, Ouertani, Ghanem (Keïta), Sellami (Khemili), Traoré, Maher (Hicheri). Saâd DRINE ______________________________ Du Côté du Parc A * Missaoui s’en sort bien ! Nabil Missaoui s’en sort plutôt bien. Après avoir été écarté de l’effectif pour indiscipline envers son entraîneur Kamel Chebli, l’ex-Béjaois a eu comme sanction une amende et un match, celui joué par le CA dimanche dernier à Zarzis. * Plus de peur que de mal Comme cela arrive quelquefois, le bus de la délégation du Club Africain a été la cible de quelques projectiles juste après le match de Zarzis en allant vers l’aéroport de Djerba pour prendre l’avion et revenir sur Tunis. En fait,; il y eut plus de peur que de mal, deux vitres ayant été cassées par ces “tirs” de quelques imbéciles. * Attouga attend un signe En ce début de semaine, l’on s’attend à ce que l’encadrement de l’équipe de football soit étoffé. Bassem Mehri, après deux semaines au chevet des joueurs, va se retirer de l’exigeante œuvre d’encadrement puisque son boulot ne lui concède pas une grande disponibilité. On a sollicité le concours de certaines anciennes gloires. Attouga, qui n’a pas été approché, se tient pourtant à la disposition de son club de toujours, comme il nous l’avait précisé. * Cela va être dur! Dans le bras de fer attendu, Mohamed Selliti n’aura guère la partie facile devant son club auquel il impose son désir de partir le 31 décembre. En effet, les règlements de la FTF sont clairs: tous les contrats passés courent jusqu’au 30 juin, soit jusqu’au terme (théorique) de la saison et la Fédération ne reconnaît pas des accords passés jusqu’à la fin de l’année. A signaler que Selliti va quitter le C.A très probablement vers la Turquie. Attendons pour voir. * L’E.S.T n’est pas intéressée Certaines rumeurs annoncent Selliti, parti la semaine dernière en Turquie, en contacts avancés avec l’Espérance S.T. Une source “sang et or” a démenti ces échos tout en rappelant que le même joueur avait atterri en premier lieu au Parc B, juste après son départ de son ancien club l’Olympique de Béja. N’ayant pas trouvé d’accord financier, il se rabattait sur le S.T avant d’être enrôlé par le C.A. * Azaïez comme Fadhel? On sait que le C.S.S ne cache plus son intérêt pour les deux joueurs rouge et blanc Mohamed Selliti et Ali Boumnijel et cela remonte à l’été dernier. Maintenant, dans le milieu clubiste sfaxien, on se rabat sur l’autre gardien Khaled Azaïez dont le montant de transfert est placé à hauteur de près de 220 mille dinars. Le keper numéro deux du CA, las de garder le banc des remplaçants ira-t-il sur les traces de l’autre ancien gardien clubiste Khaled Fadhel, parti un jour au C.S.S avant d’aller poursuivre sa carrière en Turquie. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com