Les resquilleurs étaient des dealers





Tunis - Le Quotidien Des contrôleurs opérant à bord du métro ont appréhendé des passagers qui voyageaient sans avoir payé leurs tickets. Les resquilleurs au nombre de quatre ont refusé de remettre leurs cartes d’identité aux contrôleurs qui ont été obligés à demander l’aide des agents de police pour pouvoir les verbaliser. Embarqués au poste, les resquilleurs ont été fouillés. Coup de théâtre, deux d’entre eux avaient sur eux des petits sachets contenant une étrange matière. Cette découverte a amené les auxiliaires de la justice à faire analyser ladite substance. 2ème coup de théâtre, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une matière stupéfiante. Plus grave encore les analyses de sang et d’urine qu’on a fait passer aux quatre suspects ont révélé qu’ils étaient des toxicomanes assidus. Du coup l’affaire a pris une autre tournure. A vrai dire, les enquêteurs ont voulu savoir d’où et comment ces jeunes obtenaient de la drogue. C’est alors que les quatre suspects, originaires d’un quartier populaire limitrophe de la capitale, ont déclaré qu’ils avaient fait depuis quelques temps la connaissance d’une jeune fille laquelle à son tour, les a présentés à un autre ami. Dans la foulée, cet homme leur a proposé d’essayer un nouveau genre de tabac. Suite à quoi, il leur a insinué de gagner beaucoup d’argent en commercialisant cette substance auprès de leurs amis. Et depuis, ils ont pris l’habitude de s’approvisionner chez cet ami avant de vendre de la marchandise à des élèves et des jeunes voulant goûter à cette substance. Les quatre dealers ont été arrêtés en attendant d’être traduits devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com