Une divorcée, trois amants et une violente bagarre





Depuis son divorce, elle n’a pas chômé. Pour mener la belle vie, elle s’est entourée de trois amants. Au final, c’est une violente bagarre qui a éclaté donnant lieu à deux blessés graves... Tunis - Le Quotidien S’il est parfois inévitable, le divorce demeure toutefois, la plus mauvaise des solutions. C’est que l’un de ses effets directs est l’effritement familial. Du jour au lendemain, des femmes et des enfants se retrouvent sans aucun soutien. Du coup, on fait comme on peut pour mener une vie qui n’est pas du tout facile. Ces effets sont encore plus graves lorsque le père démissionne de son rôle naturel à savoir subvenir aux besoins des siens et refuse de leur fournir les moyens nécessaires afin de continuer à vivre normalement. Dans ce cas, des femmes divorcées choisissent la plus facile des solutions en monnayant tout simplement leurs charmes. Ont-elles raison? Il est peut-être assez difficile de se prononcer, d’autant que derrière c’est tout un drame qui prend parfois la forme d’une tragédie. En témoigne cette affaire dont la principale responsable est une femme divorcée qui s’est laissée entraîner dans la débauche. Néanmoins, elle a usé d’une manière «intelligente» en allant prendre, tenez-vous bien, trois amants. Il est vrai que pour nourrir ces deux gosses, elle a besoin de beaucoup d’argent d’autant qu’elle n’avait aucune autre ressource que de compter sur elle-même. Malheureusement, elle a choisi le chemin le plus court mais le plus «dangereux» pour subvenir aux besoins des siens. Sa première aventure a commencé quelques mois après avoir divorcé de son mari. De retour chez elle, elle fut abordée par un homme circulant à bord d’une voiture. Indifférente au départ, elle n’a pas tardé à monter à bord du véhicule où elle n’a pas hésité à accompagner l’homme en question chez lui. Ce premier rendez-vous galant n’était pas le dernier, il fut suivi de plusieurs autres rencontres. Après quoi, elle est devenue l’amante de cet homme qui ne lésinait pas sur les moyens pour satisfaire les besoins de sa maîtresse et l’entretenir comme il se doit. Entre temps, l’amant a quitté le pays pour participer à un stage à l’étranger. Du coup, sa maîtresse s’est trouvée seule sans argent et sans un homme pour veiller sur elle. C’est alors qu’elle a eu l’idée de tenter une nouvelle aventure d’autant qu’il y avait un deuxième homme qui rodait autour d’elle et ne cessait de lui faire les yeux doux. Après un premier rendez-vous, elle lui a refait le même coup à savoir devenir sa maîtresse à condition qu’il l’entretienne. Encore faut-il que ce deuxième amant ne soit pas un peu avare poussant la femme à chercher ailleurs un autre homme prêt à satisfaire ses besoins. Il ne lui était pas très difficile d’en trouver un, puisque en un laps de temps très court, elle a réussi à dénicher l’oiseau rare. Il s’agit de l’un de nos concitoyens résident à l’étranger qui est tombé sous son charme foudroyant. Il est vrai que cette dame divorcée n’était pas du genre à passer inaperçue. La nature l’avait doté d’une plastique assez intéressante pour ne pas laisser un homme indifférent. Toujours est-il qu’il faut gérer tout ce carnet d’adresses et bien s’organiser pour éviter toute confusion. A vrai dire, il lui était très difficile de ne pas commettre l’erreur et éviter l’irréparable. C’est que son époux ayant eu vent de ces aventures, n’est pas resté les bras croisés. Bien au contraire, il a mené sa petite enquête réussissant à identifier les trois amants Avec beaucoup de ruse, il a réussi à les contacter les persuadant de les rencontrer afin de prendre a piège sa propre femme. Le quatuor s’et ainsi dirigé vers le domicile de la femme, là où allait se produire une violente bagarre entre deux amants qui n’avaient pas digéré qu’ils soient tous les deux les amis d’une même femme. Dans la mêlée, la bagarre dégénéra éveillant la curiosité des voisins qui ont informé la police. Tout ce beau monde a été embarqué au poste. Une enquête a été ouverte pour tirer au clair toute cette affaire. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com