Après les déclarations d’Ahmadinejad : Israël menace l’Iran





Le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz a estimé hier que les efforts diplomatiques visant à empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire devaient continuer mais que «d’autres moyens» devaient aussi être envisagés. Ces propos interviennent en plein tollé provoqué par des déclarations anti-israéliennes du président iranien. Le Quotidien-Agences «Aujourd'hui, la bonne chose à faire est d'œuvrer pour une solution par des moyens diplomatiques", a déclaré Mofaz lors d'une visite dans un marché de Tel Aviv dans le cadre de sa campagne pour briguer la présidence du parti Likoud. "Il est toutefois nécessaire de continuer à préparer d'autres moyens", a-t-il ajouté, faisant implicitement allusion à un possible recours à la force. Mofaz, lui-même d'origine iranienne, a affirmé que les ambitions nucléaires de Téhéran "constituent une menace pour Israël et pour d'autres pays occidentaux". Le 5 décembre, l'ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a implicitement menacé de frapper les installations nucléaires iraniennes s'il remportait les élections générales prévues en mars. La veille le chef d'état-major israélien Dan Haloutz avait estimé que les efforts diplomatiques visant à empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire étaient voués à l'échec mais que l'option militaire n'était pas encore envisagée. Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a affirmé en novembre "qu'Israël ne saurait accepter une situation dans laquelle l'Iran deviendrait une puissance nucléaire". Le président iranien a une nouvelle fois scandalisé Israël et la communauté internationale en proposant jeudi à l'Allemagne et l'Autriche d'accueillir l'Etat juif sur leur sol pour racheter leur responsabilité dans l'Holocauste. Le chef de la diplomatie israélienne, Sylvan Shalom, considère pour sa part les déclarations du président iranien comme "une sonnette d'alarme" qui doit, selon lui, faire prendre conscience au monde "à qui nous avons affaire". "Il faut prendre ces déclarations au sérieux et tout faire pour empêcher (l'Iran) de se doter d'une capacité nucléaire", a insisté le ministre des Affaires étrangères, également cité par les médias israéliens. "S'il obtient une arme nucléaire, il fera tout pour détruire Israël", a mis en garde Shalom qui a appelé les Européens et la Russie à se joindre aux Etats-Unis pour porter d'urgence le dossier du nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité des Nations unies. ____________________________ Elbaradeï : L’option militaire serait «contre-productive» Une intervention armée contre l'Iran pour l'obliger à renoncer à son programme nucléaire, suspecté d'avoir des fins militaires, serait "contre-productive" à l'heure actuelle, a estimé hier le chef de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), Mohamed Elbaradeï. "Je ne pense pas qu'il y ait une solution militaire à ce problème", a déclaré Elbaradei lors d'une conférence de presse donnée à Oslo, à la veille d'y recevoir le prix Nobel de la paix. "Une solution militaire serait complètement contre-productive" à ce stade, a-t-il ajouté, répétant toutefois que la communauté internationale "perd patience" face à la lenteur dont l'Iran fait preuve pour coopérer.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com