De nouveaux cas de tortures découverts dans une prison de Bagdad





Le Quotidien - Agences Une fouille menée par les autorités irakiennes dans une prison gouvernementale de Bagdad a révélé que 13 prisonniers avaient été soumis à des sévices, selon le Washington Post daté d’hier. Le journal cite le témoignage d'un responsable irakien qui affirme qu' "au moins 12 des 13 prisonniers ont été soumis à une torture sévère, comprenant des séances de chocs électriques et des épisodes où on leur a brisé les os". Il a également parlé de séances de tortures où les prisonniers auraient été brûlés avec des cigarettes au dos et au cou, où on leur aurait arraché les ongles. "Deux d'entre eux m'ont montré leurs ongles: ils n'en avaient plus", a déclaré le responsable, qui a un accès direct au dossier et requiert l'anonymat. L'article cite un communiqué du ministère des droits de l'homme irakien selon lequel 13 des prisonniers ont eu besoin d’un traitement médical et annonçant que les faits constatés dans la prison "feraient l'objet d'une enquête". Le communiqué ajoute que 56 des détenus de la prison, inspectée jeudi, ont été libérés immédiatement et 75 autres été transférés ailleurs. L'établissement est le deuxième centre de détention contrôlé par le ministère de l'Intérieur, où des cas de mauvais traitements de prisonniers ont été confirmés par des responsables américains et irakiens. Un porte-parole du gouvernement, Las Koubba, s'est refusé à tout commentaire sur ces allégations.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com