Fondation Sartirana Arte de Pavie : Graveurs italiens dans toute leur splendeur





L’Espace Sophonisbe à Carthage présente, du 10 au 26 décembre, une exposition intitulée «De Afro à Vedova», consacrée à «La gravure italienne contemporaine». Cette exposition, qui réunit des œuvres tirées de la collection du Musée de la Gravure (Fondation Sartirana Arte de Pavie), est organisée grâce au concours de la section culturelle de l’Ambassade d’Italie. Au pays du Caravage, de Michel-Ange et Modigliani, qui ont élevé la peinture du chevalet, la fresque murale et la sculpture aux plus hauts degrés de technicité et d’expressivité, les arts plastiques ont su tirer profit aussi des possibilités offertes par la gravure sous toutes ses formes, anciennes et modernes : gravure sur feuille de cuivre, eau-forte, lithographie, sérigraphie, photolithographie... L’exposition qui se tient depuis samedi à l’Espace Sophonisbe à Carthage, nous présente un panorama assez édifiant des expériences, réalisations et autres performances des artistes italiens dans ce domaine au cours de la seconde moitié du siècle dernier. Qu’ils aient été peintres, aquarellistes, dessinateurs, sculpteurs ou designers, la plupart des peintres italiens contemporains se sont essayés aux différents techniques de la gravure avec une inégale réussite. Ils ont ainsi légué à la postérité des œuvres à tirages limités, dont les copies étaient dûment numérotées, signées et parfois même dédicacées à des personnes ou des collectionneurs particuliers. Ce faisant, ils ont contribué à assurer une meilleure diffusion de leurs œuvres parmi le public. Certains l’ont fait dans un esprit purement commercial. Car leurs œuvres, ainsi multipliées, augmentaient leurs gains et aidaient à la création d’un véritable métier d’art. D’autres ont pratiqué la gravure dans un esprit militant, afin de mettre l’art à la portée du plus grand nombre, notamment en illustrant des livres et des publications imprimés sur du papier vélin («peau de veau ou de mouton préparée pour l’écriture, la peinture, etc. Un papier de luxe fabriqué jadis pour imiter la blancheur et l’uni du vélin»). Leurs œuvres, soigneusement encadrées, font aujourd’hui partie de nombreuses collections privées et publiques, dont celle réunie par la Fondation Sartirana Arte (Musée de la Gravure (MAG) de Pavie), qui est sans doute l’une des plus riches et complètes. Cette riche collection, dont une partie assez représentative est exposée actuellement à Carthage, regroupe des œuvres d’artistes italiens contemporains célèbres, comme Pietro Forni, Ugo Reitano, mais aussi de maîtres graveurs tels que Afro, Sciardelli, Upilio, Fallani, Albicocco, Guttoso, Burri, Lodola, Carmi, Forgioli, Fontana et autres Vedova. L’exposition, qui présente une diversité de techniques, d’inspirations et de styles, est aussi une bonne introduction — ou initiation — à la gravure, un art à part entière dont on est loin d’avoir découvert les mille et une facettes. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com