Festival de Carthage 2006 : Ibn Khaldoun à l’honneur





Après la «Danse du violon», un spectacle de Mounir Argui présenté à la clôture du Festival International de Carthage, Mohsen Ben Néfiss vient de se lancer dans la réalisation du scénario d’un autre spectacle qui sera présenté à l’ouverture de la prochaine édition du même festival. L’année 2006, sera placée incontestablement et comme cela a été annoncé, sous le signe de la commémoration de six siècles du décès du grand savant, philosophe et sociologue arabe, Abderrahmane Ibn Khaldoun. A cette occasion, et outre les nombreuses festivités culturelles et scientifiques programmées, il est prévu également, dans le cadre de la session 2006 du festival International de Carthage, de nombreuses activités qui seront consacrées à la dimension artistique, musicale, bref culturelle de ce grand savant tunisien. Ainsi, et pour donner beaucoup plus d’ampleur à la pensée d’Ibn Khaldoun et à sa vocation artistique et musicale, la soirée d’ouverture du prestigieux festival international de Carthage, sera placée sous le signe de l’hommage à ce grand savant tunisien. A cet effet, Mohsen Ben Néfiss vient de concocter un scénario, dans le cadre d’un projet de spectacle pour l’inauguration de la prochaine édition du festival de Carthage. Ce projet sera conçu et réalisé par le metteur en scène Mounir Argui qui travaillera en collaboration avec Mohamed Jouini. Le projet, selon son metteur en scène, sera concocté sous forme d’opérette qui comportera aussi bien les chansons authentiques et liturgiques, que nombreux contes et légendes, tirés du patrimoine tunisien. Amir Ben Néfiss ainsi que Aymen Ben Néfiss, le jeune violoniste, et d’autres membres du groupe «Dar Néfiss» participeront aussi à la réalisation de ce spectacle. * «Danse du violon» A rappeler que d’autres manifestations culturelles marqueront l’année 2006. A l’occasion de la célébration du demi-siècle d’indépendance de la Tunisie et de la fête de la jeunesse, les 20 et 21 mars prochain, il est prévu un spectacle grandiose, qui comprend plusieurs festivités. Après avoir clôturé la dernière session du festival de Carthage, «Danse du violon» sera une nouvelle fois à l’honneur puisque ce spectacle sera présenté, à l’occasion de la fête de l’indépendance. Outre ces festivités, sur lesquelles se penche actuellement Mohsen Ben Néfiss, le scénariste travaille aussi sur un projet de variété pour la télévision tunisienne. Ce projet doit être finalisé d’ici fin décembre. Ayant aussi la casquette le directeur de l’animation culturelle et sportive à l’Office des œuvres universitaires pour le Nord (OOUN), le scénariste tunisien présentera également à l’occasion de la fête de l’indépendance, des conférences et animera d’autres festivités culturelles auxquelles devraient prendre part pas moins de 2000 étudiants. A titre de rappel, Mohsen Ben Néfiss a déjà réalisé le scénario de l’ouverture du Festival International de Carthage en 2000, placé sous le signe de l’hommage à feu Ali Riahi et a mis en scène en 2002 le spectacle dédié à la disparition de feu Mohamed Jamoussi. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com