Meurtre de la fille de joie dans une maison close : La prison à vie à l’encontre de l’assassin…





Tunis — Le Quotidien La cour de cassation de Tunis a statué dans son audience d’hier dans l’affaire relative au meurtre d’une fille de joie exerçant dans une maison close de Tunis. La victime a trouvé la mort après avoir eu une altercation avec un client. Le tueur qui n’avait pas assez d’argent pour payer la fille de joie s’est déchaîné en tirant un couteau avant de trancher la gorge de la victime et quitter les lieux. Arrêté, il a avoué les faits avant d’être traduit devant la justice où la cour de grandes instances de Tunis l’a condamné à la peine de mort. Examinée une première fois par la cour d’appel qui a confirmé ce premier jugement, l’affaire a été renvoyée devant la cour de cassation qui a commué le verdict initial à la prison à vie au lieu de la peine capitale. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com