Mohamed Zine El Abidine : La culture, vecteur du développement





Mohamed Zine El Abidine a une autre vision du secteur de la culture . Il l’a confié mardi dernier lors d’une conférence de presse donnée à l’Institut Supérieur de la Musique de Tunis. Comment faire de la culture un véritable leitmotiv du développement et faire en sorte que l’industrie culturelle puisse contribuer de façon effective à créer des emplois et contribuer au développement du pays? A cette question, Mohamed Zine El Abidine a tenté de répondre, lors de sa rencontre avec des journalistes, avant-hier. Au cours de cette conférence qui entre dans le cadre des préparatifs des XVIèmes journées scientifiques de musicothérapie de Tunis, le directeur de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis a passé et revue les projets réalisés sous sa tutelle et, surtout, les parutions qui ont vu le jour, sous sa direction et dans le cadre du nouveau laboratoire de recherches: “Cultures, NTIC et développement”. Mohamed Zine El Abidine a aussi précisé que l’objectif de ce laboratoire de recherches est d’instaurer une tradition scientifique qui permettra de multiplier les parutions et les publications portant sur les différents domaines de la culture. A cet effet, et pour donner beaucoup plus de vivacité aux programmes de recherche et surtout les doter d’un contenu adapté, le laboratoire: “Recherches cultures, NTIC et développement” qui a remplacé une autre unité de recherche, a entrepris un partenariat avec le laboratoire de “Recherches en psychologie clinique et psychopathologie de l’Université René Descartes-Sorbonnes Paris V”. L’objectif de ce partenariat est d’encourager les chercheurs de la Tunisie, en musique ou en musicothérapie de focaliser leur recherche sur la réalisation des différents scénarios qui seront profitables à la culture d’une manière générale. D’autre part, grâce à ce partenariat, Mohamed Zine El Abidine dévoile son objectif qui est de faire du laboratoire des “Recherches, cultures, NTIC et développement”, une sorte de passerelle pour pérenniser la tradition des publications. C’est dans cette même orientation que s’inscrivent les XVIèmes journées scientifiques de musicolothérapie de Tunis que l’Institut supérieur de Musique de Tunis accueille pour la première fois. * Une moisson copieuse Déjà et grâce à la collaboration des institutions internationales, deux ouvrages ont été publiés sous la direction de Mohamed Zine El Abidine. Le premier est un livre qui réunit les communications de la Conférence internationale Arts d’Afrique et cultures de l’Homme publié grâce au soutien de l’UNESCO en 2004. Le deuxième traité des Nouvelles technologies et la diversité culturelle, paru en janvier 2005 avec la contribution de la même institution. A l’occasion de ces XVIèmes journées, qui auront lieu à partir de demain et jusqu’au 18 décembre, deux autres ouvrages viennent aussi d’être édités. Ces deux livres ont été publiés, grâce au concours du ministère de l’Enseignement supérieur et avec la collaboration de l’Unité de Recherches “Internet, transcréation et musique” de l’Institut supérieur de musique de Sousse, l’Association tunisienne de Musicologie et l’Association pour la culture et les arts de la Méditerranée, Acropolium de Carthage. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com