«Lila dit ça» : L’adolescence dans tous ses états





Œuvre pleine de passion, «Lila dit ça» de Ziad Doueiri est un film qui se veut une plongée dans l’univers tumultueux de l’adolescence... Un monde mystérieux que ce réalisateur libanais a porté sur les écrans de l’Hexagone avec tous ses secrets doux-amers ! «Lila dit ça» est la dernière production cinématographique de Ziad Doueiri, ce réalisateur d’origine libanaise qui a pu séduire les cinéphiles par son regard cinématographique lyrique et sincère. Un film touchant qui a creusé dans l’adolescence de Lila et Chimo mettant l’accent sur un problème d’actualité: comment vivre l’adolescence en l’absence de repères? Comment un adolescent peut-il vivre la différence avec l’autre dans les différentes facettes, simples ou composées? C’est en partant d’un roman qui reste une référence de la littérature érotique que Zied Doueiri a tissé les péripéties de cette histoire d’amour: «Lila dit ça» est un roman dont la parution est restée, jusqu’à aujourd’hui, un point d’interrogation. La petite légende dit qu’en décembre 1995, le PDG des Editions Plon, Olivier Orban a reçu sous forme de deux cahiers, le texte de ce roman et qui porte la signature d’un Chimo qui demeure jusqu’à aujourd’hui inconnu même après la publication de ce roman et son succès auprès des critiques et des lecteurs. Charmée par la douce histoire de «Lila dit ça», Ziad Doueir a fait son film et a esquissé la nouvelle image de Lila et Chimo, deux jeunes en quête d’une vraie compréhension de ce monde, de la sexualité, du corps, du désir... et de l’amour. Belle, provocante et provocatrice, Lila n’a que 16 ans et un grand rêve: aimer et être aimée. Lui, Chimo, le beau, le silencieux et le rêveur a choisi de s’enfermer dans son petit paradis, d’être différent et d’essayer d’être lui-même. Deux univers psychologiques différents que Ziad Doueïri oppose pour présenter l’adolescence sans fard et surtout pour souligner ce conflit interne et psychologique que vit chaque adolescent. Entre le Lila dit ça et ce que Lila fait, il y a une grande différence. Elle sait qu’elle plaît à tout le monde, qu’elle habite l’esprit de chaque homme de son quartier mais elle ne veut que lui: Chimo. Pour réussir ce jeu, Ziad Doueïri a déplacé l’histoire de «Lila dit ça» de la Banlieue parisienne à Marseille tout en révisant les codes psychologiques qui font l’adolescence, surtout après les événements du 11 septembre et cette psychose de l’indifférence. Sorti en janvier 2005, «Lila dit ça» a présenté un discours romantique et sensuel sans être vulgaire qui relance le débat sur les problèmes des adolescents. Réalisé par Ziad Doueïri, avec la participation de Vahina Giocante dans le rôle de Lila et Mohamed Khouas dans le rôle de Chimo, «Lila dit ça» sera projeté, ce dimanche, à 20h00, sur l’écran de la salle «Le Mondial», en présence des acteurs et du réalisateur, et ce, dans le cadre du 1er festival du film français qu’a lancé Unifrance en collaboration avec l’Intitut Français de Coopération. Imen ABDERAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com