C.A. : Un nouveau look offensif





“Depuis quatre rencontres, Dramane Traoré ne paraît déconcentré et n’arrive plus à donner son rendement habituel”. C’est Kamel Chebli qui portait dernièrement ce jugement peu flatteur sur le talentueux milieu malien qui vient d’être transféré au club russe du Lokomotiv Moscou, rapportant dans les caisses quatre fois le prix avec lequel il avait été pris au club égyptien d’Al Ismaïly. Compte tenu du rôle prépondérant qu’il jouait au sein du onze “rouge et blanc”, il est clair que Dramane risque de se révéler difficile à remplacer. “Mais il faut savoir s’adapter et faire avec ce que l’on a”, remarque l’entraîneur clubiste. “Jules Keïta sait faire à sa manière, certes, le régisseur. C’est d’ailleurs sa fonction originelle bien avant de faire le joueur de couloir, droit ou gauche”. Kamel attend, du reste, en cette période de mercato de mi-parcours, des renforts devenus par la force des choses nécessaires et une commission présidée par Bassem Mehri et comprenant Attouga et Ghommidh a été mise sur pied à cet effet. On propose à Chebli des cassettes pour visionner tel ou tel joueur susceptible d’être recruté et, bien entendu, l’avis de Kamel est décisif dans l’opération, même si l’on doit également se soucier de l’aspect financier. Ainsi, un joueur comme Wissam El Abdi, le défenseur axial du CSS, longtemps cité sur le calepin des recruteurs du Club de Bab Jedid, ne risque pas de débarquer au Parc A en raison de son prix exorbitant. Kamel se méfie également un peu du Togolais Jean-Claude Abalo “parce qu’il est resté longtemps sans jouer et il y a le risque de voir lui arriver ce qu’avait connu en début de saison un autre arrière central, l’Irakien Ghassène Al Hamed”, prévient-il. * Touré pas encore compétitif Mais en attendant que le mercato d’hiver répare réellement les lacunes apparues au sein de l’effectif, accentuées en vérité par le double départ de Dramane Traoré et de Mohamed Selliti, mis sur le marché, place donc demain au défi hammam-lifois. Un défi qui avait largement réussi au match aller aux Clubistes tunisois (large victoire 5-1) et qui ne se présente pas mal non plus cette fois-ci puisque les “Verts” ont choisi d’accueillir leur adversaire de la 16ème journée à Radès. “Oui, cela peut nous être avantageux sur une large pelouse où nous devons savoir produire notre meilleur football”, souligne Kamel qui rappelle que sa ligne d’attaque doit savoir s’adapter à la double défection définitive de Traoré et Selliti alors que son arrière-garde ne procédera pas à un marquage strict sur le duo le plus dangereux du CS Hammam-Lif, Ben Chouikha et Jupiter. “Cela ne nous ressemble pas”, assure-t-il. “Tout au plus, on cherchera à les avoir à l’œil par un traditionnel marquage de zone”. Mkacher, qui a repris hier les entraînements, devrait a priori être suppléé une nouvelle fois par Walid Hicheri. Touré, rentré mercredi dernier dans le groupe après plus d’un mois d’absence n’est pas totalement compétitif. Toujani effectue un travail spécifique. Du coup, Zaâlani occuperait à nouveau le flanc gauche. En attaque, la paire Ameur-Missaoui va chercher l’ouverture dans la défense boukorninoise. * Formation probable : Boumnijel (Azaïz), Souissi, Zaâlani, Ben Zekri, Hicheri, Ouertani, Ben Yahia, Sellami, Keïta, Missaoui, Ameur. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com