Législatives palestiniennes : Barghouthi éliminé de la liste officielle du Fatah





Ramallah-Agences La liste officielle du Fatah pour les législatives de janvier, publiée hier par la Commission électorale palestinienne, ne comprend pas le nom de Marwan Barghouthi, le leader emprisonné ayant opté pour une autre liste de jeunes cadres du mouvement. Barghouthi figure en tête de la liste baptisée l"Avenir" alors que les candidats officiels du Fatah sont emmenés par un autre cadre emprisonné en Israël, Mahmoud Ibrahim Abou Ali, alias Abou Ali Yatta, selon la Commission électorale centrale (CEC). Un groupe de candidats du Fatah, mouvement du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, mécontents de la direction de leur parti dominé par les caciques revenus d'exil, ont enregistré la semaine dernière la liste "l'Avenir", présidée par Barghouthi auprès de la CEC. Mahmoud Abbas a, dans la foulée, présenté à la CEC la liste officielle du Fatah, désignée par le Comité central du mouvement, et qui était au départ également conduite par Barghouthi. La présence du très populaire Barghouthi, un des chefs de l'Intifada, à la tête de deux listes, ce qui est interdit par la loi électorale, a enfoncé le Fatah dans la crise, alors que les négociations entre les deux camps sur une liste commune ont échoué. Barghouthi a décidé dans ce contexte de rester à la tête de la liste l'"Avenir" et son nom a été ôté de la liste officielle au profit d'Abou Ali Yatta. ________________________________ Bande de Gaza: Israël sévit Gaza-Agences L'aviation israélienne a effectué treize attaques dans la nuit d’avant-hier à hier visant des routes d'accès de secteurs du nord de la Bande de Gaza à partir desquels des Palestiniens tirent des roquettes vers le territoire israélien, selon des sources militaires et des témoins. Un porte-parole de l'armée israélienne a affirmé que ces raids avaient visé des "zones non habitées" et qu'ils avaient été décidés après qu'une roquette artisanale tirée depuis le secteur eut explosé près de la zone industrielle d'Ashkélon, où se trouvent notamment d'importantes réserves de carburant. Ashkélon est distant d'environ 10 km de la Bande de Gaza. Selon des témoins palestiniens, les raids israéliens ont provoqué d'énormes cratères qui ont coupé les routes reliant les localités de Beit Hanoun et de Beit Lahya, dans le nord de la Bande de Gaza, à Gaza-ville. Les raids ont également provoqué une panne électrique généralisée dans le nord de la Bande de Gaza.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com