Israël : Tractations pour des élections anticipées en 2006





Al Qods occupée -Agences Israël s'engage vers des élections anticipées réclamées par le nouveau chef du parti travailliste Amir Peretz, qui tentera demain d'en fixer l'échéance avec le Premier ministre Ariel Sharon. "Peretz doit rencontrer dimanche Sharon à la présidence du conseil à Al Qods pour tenter de fixer avec lui une date sur des élections anticipées", a affirmé son assistant parlementaire, Amit Weinberg. "Ces législatives pourraient se tenir au début de l'année prochaine, en février, mars ou avril", a-t-il ajouté. La législature s'achève normalement en novembre 2006, mais Peretz a indiqué après sa victoire aux primaires travaillistes, que son parti doit quitter la coalition gouvernementale de Sharon pour devenir "une alternative" au Likoud (droite) et "rétablir le jeu démocratique". Peretz a averti qu'il s'efforcera de réunir la majorité de 61 députés, sur un total de 120, requise pour que la Knesset prononce sa dissolution, s'il ne parvient pas à s'entendre avec Sharon sur la date du prochain scrutin. Le Parti national religieux et l'Union nationale d'extrême droite ont tous deux annoncé qu'ils déposeront la semaine prochaine des projets de loi pour dissoudre le parlement. Le chef évincé du parti travailliste, Shimon Peres, a rallié le gouvernement il y a deux ans afin de permettre le retrait en septembre de la Bande de Gaza et de quatre colonies en Cisjordanie. A 82 ans, il voulait continuer d'épauler Sharon jusqu'en novembre prochain "pour construire la paix et l'économie". _______________________________ Peretz veut soumettre à référendum sa moustache Le Quotidien — Agences Le nouveau chef du parti travailliste Amir Peretz tient à sa moustache de Gaulois à tel point qu'il n'entend pas la raser sauf si la majorité des Israéliens le lui demandent .. par voie de référendum. "Cette image de marque n'appartient plus à moi seulement, elle est du domaine public et si les gens veulent que je rase ma moustache, il faut qu'un référendum soit organisé", a dit Peretz sur le ton de la plaisanterie dans un entretien publié hier par le quotidien Yediot Aharonot. Amir Peretz, né au Maroc il y a 53 ans et dont les célèbres bacchantes sont souvent "croquées" par les caricaturistes israéliens, est devenu mercredi le premier syndicaliste à prendre la tête du mouvement travailliste israélien, en délogeant Shimon Peres, le leader historique du parti.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com