Mohamed Aboutrika : «Nous méritons la coupe»





Depuis qu'il a quitté Tersana, équipe de deuxième division, pour rejoindre Al Ahly, le géant du Caire, en janvier 2004, Mohamed Aboutrika, milieu de terrain talentueux, a eu un énorme impact. Il a ainsi marqué une douzaine de buts en moins de cinq mois, alors que les Diables Rouges raflaient tout sur leur passage. * Etes-vous satisfait du parcours de votre club dans la compétition ? - Sans aucun doute. Nous avons connu une très bonne saison l'année dernière, et depuis, nous avons progressé. Avant même le début de la compétition, nous étions favoris et nous avons battu Enyimba, le tenant du titre, deux fois dans notre groupe, justifiant ainsi notre réputation. * Vous êtes invaincus depuis seize mois. Cela a-t-il dopé votre confiance ? - Chaque pièce possède deux faces. Il est certain qu'aujourd'hui, nous sommes plus confiants, mais d'un autre côté, nous sommes de plus en plus préoccupés de savoir quand finira cette série impressionnante. Ne soyez pas surpris si je vous dis que nous nous demandons nous-mêmes quand ça s'arrêtera. * Avez-vous été satisfaits du match nul et vierge ramené de Sousse ? - C'est franchement mieux que de perdre, même si je pense qu'on aurait dû gagner là-bas. L'Etoile a produit un jeu très défensif et nous avons été choqués par la manière dont elle a joué sur sa propre pelouse. C'était une rencontre très tendue et je pense que les Etoilés avaient plus peur de perdre qu'envie de gagner. Cela ne nous a laissé aucune chance de viser la victoire comme nous le faisons habituellement. * Donc, selon vous, les Etoilés ne représenteront aucune menace au Caire ? - Au contraire. Je m'attends à ce qu'ils jouent beaucoup mieux au Caire. N'oublions pas qu'ils sont en finale pour la deuxième année consécutive. Une équipe qui atteint la finale de la plus grosse compétition continentale de clubs deux fois de suite, cela mérite le plus grand respect. * Vous n'êtes plus qu'à une marche du titre. Le voyez-vous arriver ? - Je suis totalement convaincu que notre équipe est celle qui mérite le plus la coupe. Cela dit, je m'inquiète vraiment de l'atmosphère qui précède cette dernière manche. Il y a beaucoup de pronostics et de pression qui pourraient affecter notre concentration. J'encourage donc nos supporters à remettre leur fête à plus tard et à continuer à nous soutenir jusqu'au coup de sifflet final afin que nous puissions aller jusqu'au bout de notre rêve.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com