Ferid Ben Belgacem (Entr. E.G.S.G.) : «Notre bilan a été satisfaisant malgré les nombreuses blessures et l’exil»





Ferid Ben Belgacem, le coach gafsien, défend bec et ongles son bilan à la tête du représentant du Sud-Ouest parmi l’élite appelant à tenir compte du long “exil” que durent observer ses joueurs et l’épidémie de blessures qui a trop souvent ravagé les rangs des compères de Tajouri. * Avant d’aborder avec vous, Ferid Ben Belgacem, votre parcours en Ligue 1, si l’on revenait brièvement sur votre dernière sortie en Coupe de Tunisie à Tataouine, un club de Ligue 3 où vous n’avez gagné que par (1 - 0)...? A vrai dire, je m’attendais un peu à toutes ces difficultés compte tenu de la haute motivation qui anime ces petits clubs en Coupe. Il nous fallait à tout prix éviter de prendre de haut ce genre de sorties sur terrain adverse. Il nous manquait en plus cinq titulaires dont Berrebat, Tajouri, El Ghoul. On a été accroché durant le premier half avant de faire dans le second pratiquement cavalier seul. * Quel bilan dressez-vous de cette première moitié de championnat? Je trouve que notre parcours a été positif même si nous aurions pu grignoter un peu plus de points. Mais il faut être réaliste et considérer que nous avons dû évoluer le plus souvent à des centaines de kilomètres de chez nous, même lorsque nous “recevions” nos adversaires. Ainsi, huit matches sur les onze disputés se déroulèrent loin de notre stade. Par ailleurs, je n’ai presque jamais réussi à aligner mon onze-type, comptant jusqu’à sept titulaires blessés. Nous avons réussi malgré tout à jouer d’égal à égal même avec les ténors, battant l’Etoile au Zouiten et accrochant le CA (0 - 0) au Zouiten également et l’EST (1 - 1) Chez nous. Je peux même prétendre que notre bilan va bien au-delà des moyens d’une équipe qui ne vit que sa seconde saison parmi l’élite. * Seulement, vous allez coup sur coup livrer quatre rencontres consécutives à l’extérieur et votre situation risque de se dégrader? Oui et cela nous fera alors une bonne douzaine de rencontres disputées à l’extérieur en quinze journées. Cela fera même treize si l'on y ajoute notre dernier déplacement à Ben Guerdane en Coupe de Tunisie. Pour une première partie de saison, on ne peut connaître plus difficile feuille de route. Mais il s’agit de négocier avec courage et détermination cette situation-là. * Quelles sont les satisfactions à El Gaouafel? Nous avons bien démarré la saison avec quatre premières journées satisfaisantes où l’on était à cent pour cent de nos moyens. A partir de là, on a dû composer avec la cascade de blessures et l’effectif dont nous disposions. Je suis également satisfait pour les prestations de deux jeunots qui ont suffisamment prouvé leurs qualités, Lachkham et Ladab. Un autre blanc-bec pourrait les rejoindre: Nafti. Mais il faut accorder du temps à ce rude apprentissage de la Ligue 1. * Sur un plan individuel, quel a été l’élément le plus brillant dans ce parcours? Incontestabement le jeune (21 ans) attaquant ivoirien Bakari. D’ailleurs, à mon avis, c’est le meilleur attaquant étranger exerçant en Tunisie. E bien, il va faire parler de lui, le bonhomme. Et je vois bien les grands clubs s’attacher ses services. Vous allez entendre de ses nouvelles. * Comment trouvez-vous le niveau du championnat 2005 - 2006 en L1? Il y a eu à l’évidence des hauts et des bas et le niveau a été très équilibré. Parmi les grands de la Nationale, Gafsa n’aura perdu que devant le CSS. L’on doit se faire à l’idée que Jendouba peut battre l’Espérance, que Gafsa peut vaincre l’Etoile. Les grosses cylindrées ne sont jamais sûres qu’elles vont d’avance prendre les trois points devant les petits. La donne a totalement changé même si, sur la durée et avec leurs moyens colossaux, les barons finissent par imposer leur loi. L’EST a ainsi besoin de temps pour voir mûrir ses nombreux jeunes. Le CSS revient de loin. Le CA et l’ESS sont toujours là. Les petits sont capables de tous les exploits l’espace de 90 minutes, mais pas sur la durée d’une longue et exigeante saison. Recueillis par S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com