Pal/Expo : Le temple du Sommet comme si vous y étiez…





Le Palais des expositions du Kram (Pal/Expo) qui abritera à partir de demain les travaux du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) a été richement embelli pour l’occasion. Tunis-Le Quotidien A Tunis, la deuxième phase du SMSI prend les allures d'une fête. Rien n’a été laissé au hasard. Des mesures exceptionnelles ont été prises pour rendre la «mariée» plus belle. La mariée c’est bien évidemment le Pal/Expo qui accueillera sous sa coupole verte les travaux du Sommet, les activités parallèles et une grande exposition. De nombreux barrages ont été installés aux carrefours et voies menant au Kram. Des mesures de sécurité draconiennes ont été mises en place pour transformer ce quartier situé à 15 km du centre de Tunis en une véritable forteresse. Plusieurs policiers en tenue et en civil organisent le stationnement des véhicules munis d’un macaron. Seules les voitures munies d’un macaron «VIP» ont un accès direct au centre des conférences du Pal/Expo. Les autres véhicules sont dirigés vers les parkings aménagés à cet effet. De nombreux bus transportent exposants, journalistes et autres participants aux entrées 3 et 4.Les hôtesses et les agents de la police électronique munis de détecteurs de métaux assurent les fouilles. Sur les voies menant aux portes d’entrée, la propreté est éclatante. Des mosaïques datant de l’époque romaine et des œuvres d’art ont été soigneusement placées à l’entrée du palais réservé aux 60 chefs d’Etat et de gouvernement qui participent au Sommet de Tunis. Des bacs de fleurs, des palmiers et des arbustes disposés des deux côtés des entrées confèrent une note de gaieté au paysage. A l’entrée les agents de sécurité de l’ONU vêtus d’uniformes bleu-ciel se démènent comme de beaux diables. Ils utilisent des portiques de détection de métaux et d’autres outils électroniques. «Ici, on ne badine pas avec la sécurité», déclare un responsable de l’Organisation onusienne. * Fourmilière Dès qu’on franchit la longue allée couverte, on se trouve acculé à prendre un bain de foule. Dans tous les coins, ça fourmille. A l’intérieur du centre de presse, une quarantaine de journalistes venus des quatre coins du globe utilisent une partie des 300 ordinateurs mis à la disposition de plus de 2000 journalistes tunisiens et étrangers. Certains d’entre eux utilisent leurs ordinateurs portables. La grande salle polyvalente de 5000 m2 a été aménagée en plusieurs salles de conférences allant de 700 à 3000 places. Ces salles portant les noms de villes tunisiennes sont équipées de système de sonorisation et de traduction simultanée. Quelques unes des salles abritent des événements parallèles. Les thèmes retenus pour la journée d’hier portent sur l’éducation numérique, l’emploi dans une économie de savoir, les médias communautaires. Les travaux du Prep Com-3 se poursuivent depuis dimanche à huis-clos. Dans la salle de plénières, quelques techniciens mettent les dernières retouches au système de sonorisation et de traduction simultanée en six langues. Le cyber espace comprenant une cinquantaine d’ordinateurs équipés de la technologie «WIFI» est archicomble. La sécurité est renforcée aux alentours du Bureau de M. Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU, et du salon VIP dont la superficie dépasse les 1000 m2. Le pavillon réservé aux exposants ressemble à une ruche. Les techniciens peaufinent les préparatifs pour donner la meilleure image possible de leur pays. Les grandes sociétés mondiales spécialisées dans les TIC telles Nokia, Microsoft, Samsung, Hueiwei, Siemens aménagent leurs propres stands. Tout le monde parle de l’ordinateur à 100 dollars attendu sur des charbons ardents par les professionnels du secteur et le public. Walid KHEFIFI ____________________________________ Modifications... Le calendrier des événements parallèles programmés pour la journée d’hier dont les thèmes ont été riches et variés a été modifié à la dernière minute. Les journalistes ont été, de fait, quelque peu «désorientés» puisqu’ils n’ont pas trouvé un vis-à-vis à même de leur prêter main forte. C’est pourquoi, les hommes de médias ont sollicité d’une façon amicale la mise en place d’une cellule de relations avec les médias en bonne et due forme. Aux dernières nouvelles, le tir sera rectifié pour combler cette insuffisance avec le démarrage officiel des travaux du SMSI demain.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com