La FAO : «Le Sommet de Tunis, une opportunité propice à la réduction du fossé numérique»





L’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui participe actuellement, à Tunis, aux travaux du Sommet mondial sur la société de l’information a affirmé, hier, que le Sommet de Tunis est un événement approprié pour la réduction de la fracture numérique entre les pays du monde. Le Kram-TAP L’Organisation mondiale a indiqué, dans un communiqué rendu public mardi, que la participation des gouvernements et des parties concernées à ce Sommet ne manquera pas de «créer les conditions propices à la mobilisation des ressources humaines, financières et techniques pour associer hommes et femmes à la nouvelle société mondiale de l’information». La FAO a laissé entendre, dans le même communiqué, que la réduction de la fracture numérique, qui est à l’origine des écarts entre les opportunités d’accès aux informations et aux technologies de la communication entre les ruraux et les citadins et qui entrave le développement des régions rurales, constitue un facteur déterminant pour l’amélioration des systèmes agricoles et des opportunités d’accès aux marchés. La FAO s’emploie, à l’instar des multiples organisations internationales qui prennent part au Sommet de Tunis, à tirer le meilleur profit de cette manifestation mondiale d’envergure pour mettre en exergue ses efforts consentis dans le but de renforcer l’échange et l’accès aux informations afin de mettre fin à la famine et à la pauvreté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com