Brahim Bahloul : Le nomadisme dans l’art





Brahim Bahloul pratique le nomadisme dans l’art depuis qu’il a investi ce domaine en 1974 en tant que 1er instrumentiste à l’orchestre symphonique national. Depuis il s’est produit dans plusieurs troupes de musique engagée et a sillonné de nombreuses contrées de la Tunisie et du monde entier. Actuellement, il est branché SMSI. Il accompagne sa troupe «Frigua» pour donner à voir un art qui, comme par enchantement, retient à leurs sièges les spectateurs. Bahloul parle ici une langue universelle, celle d’une musique envoûtante qui vous prend à un niveau spirituel très élevé. Avant-hier il a donné un spectacle musical à la Médina pour les invités du SMSI, du côté du siège de l’Association italo-tunisienne Sikilia (Sicile). Aujourd’hui il sera du côté du Kram au Palexpo à travers une fusion de musique tunisienne et africaine. Celle-ci n’est autre que la résultante d’un brassage culturel qui se distingue par l’authenticité des rythmes spécifiques. Bahloul a exhumé ici du fin fond de notre patrimoine culturel commun une musique qui a perdu en cours de route de son aura. Autant la raviver et lui donner l’opportunité de briller. M.B.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com