E.N.P.P.I. – C.A. : Un délicat tournant…





* Ligue arabe des clubs champions - Stade Arab Contractor’s du Caire (18h00) ________________________ En allant chercher au Caire le ticket pour l’accès au Grand huit de la Coupe arabe, les Clubistes savent qu’ils négocient ce soir un délicat tournant. Rien ne permet de dire, à quelques heures de la seconde manche d’un duel plus serré que prévu devant les Pétroliers de l’ENPPI, une sympathique révélation du championnat d’Egypte, que les Rouge et Blanc ont partie gagnée d’avance. Le 9 novembre, ils donnèrent parfois l’impression de manquer de la nécessaire concentration en raison de la symbolique que représente le port au bras d’un brassard noir, couleur de cendre, couleur de colère et d’indignation. Déjà en plein Ramadan, les partenaires de Boumnijel manquèrent, sur une décision collective, à une séance d’entraînement et cela commence à faire beaucoup. Dès lors, ce soir, ils jouent très gros en ce sens où une élimination ferait désordre et provoquerait inévitablement des réactions en chaîne de la part du public, qui ressent une immense frustration, mais surtout de la part des dirigeants qui fermèrent jusque-là les yeux sur ces épisodes, avouons-le, pas très ordinaires. * Un 4-5-1 misant sur les contres Dans d’autres conditions, donc, le CA aurait pris un bel avantage sur les copains de l’international Amrou Zaki dès la manche aller. Mais par manque de concentration et d’investissement total dans leur entreprise, Dramane Traoré et ses copains ont loupé plusieurs occasions, se laissant prendre dans la nasse du pressing égyptien. Et comme un match à l’extérieur est toujours délicat, quand bien même le stade des Moukawiloun risque de sonner ce soir le creux, l’ENPPI ne possédant guère une quelconque assise populaire. A fortiori avec une équipe marquée par les blessures et à laquelle manquera Pape Touré, qui a fini par prendre de l’épaisseur que ce soit sur le flanc droit ou au milieu et qui n’a pas effectué le déplacement mais aussi Nabil Missaoui, pas totalement rétabli. Souissi occupera ainsi le flanc droit, Zaâlani effectue son retour, cette fois-ci en tant que récupérateur supplémentaire alors qu’en attaque, Kamel Chebli alignera le seul Selliti puisque, à priori, notre représentant évoluera dans un 4-5-1 assez prudent en apparence mais qui cherchera à exploiter à fond l’arme du contre. Car, à présent, les clubistes sont condamnés à marquer au Caire s’ils ne veulent pas passer par la loterie des penalties. * Formation probable Boumnijel, Souissi, Toujani, Ben Zekri, Mkacher, Zaâlani, Ouertani, Ben Yahia, Traoré, Sellami, Selliti. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com