Grippe aviaire : La Tunisie adopte un plan d’intervention d’urgence





• 17 mille échantillons prélevés sur les volailles et les oiseaux migrateurs Des mesures draconiennes ont été prises pour empêcher la transmission du virus de la grippe aviaire à l’homme en Tunisie. Jusqu’ici les résultats des analyses effectuées sur 17 315 échantillons de volailles et d’oiseaux migrateurs sont négatifs. Tunis-Le Quotidien “Aucune trace du virus H5N1 n’a été trouvée dans tous les échantillons de volailles et d’oiseaux migrateurs prélevés dans diverses régions du pays”. M. Mohamed Ridha Kechrid, ministre de la Santé Publique, s’est voulu très rassurant au sujet des risques d’apparition de la grippe aviaire en Tunisie au cours d’une réunion de la commission nationale de la lutte contre la grippe aviaire tenue hier à Tunis. Le ministre a également déclaré que la situation épidémiologique de cette maladie est stable dans le monde. 130 cas de transmission du virus H5N1 ont été signalés dans le monde. Tous les cas de décès concernent l’Asie. En Europe, les zones qui ont enregistré l’apparition du virus ont été isolées. Les volailles atteintes ont été détruites. En Tunisie, 17 315 échantillons ont été prélevés sur des volailles et des oiseaux migrateurs. Seize mille échantillons ont été prélevés dans des poulaillers. Mille échantillons ont été aussi prélevés sur des oiseaux migrateurs au niveau de cinq zones humides (Bizerte, Nabeul, le Sahel, Sfax et Médenine). Des centaines d’échantillons ont été, par ailleurs, prélevés sur des volailles élevées en plein air (poulaillers familiaux). Les résultats des analyses effectuées sur tous les échantillons étaient négatifs. * Interdiction de l’importation Dr. Malek Zrelli, directeur général des services vétérinaires au sein du ministère de l’Agriculture de l’Environnement et des Ressources hydrauliques, a déclaré que l’interdiction de l’importation des produits avicoles concerne désormais tous les pays du monde. “Un plan d’intervention d’urgence et des plans régionaux de lutte contre la grippe aviaire ont été également mis en place”, ajoute Dr. Zrelli. Un arrêté du ministère de l’Agriculture interdisant la chasse des oiseaux migrateurs sera promulgué dans quelques jours tels les étourneaux et les grives. “La période de pointe d’arrivée en Tunisie des oiseaux migrateurs qui constituent le réservoir du virus H5N1 coïncide avec les mois de décembre et de janvier”, révèle M. Ali Hili, président de l’Association des amis des oiseaux. “Certains types d’oiseaux qui font escale en Tunisie pourraient être des porteurs sains du virus. C’est pourquoi il faut fournir aux agents du ministère de l’Agriculture le matériel nécessaire pour détecter les oiseaux suspects”, ajoute M. Hili. De son côté, M. Mabrouk Ennedhif, directeur de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement, a déclaré que les visites aux marchés des animaux de compagnie ont été effectuées. Les résultats des analyses des échantillons qui y ont été prélevés ont été négatifs. D’autre part, un deuxième stock de médicaments antiviraux et de vaccins contre la grippe aviaire arrivera à Tunis le 15 décembre prochain après l’épuisement du stock de vaccins constitué. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com