E.S.S. – U.S.M. (2-1) : Tradition respectée, mais …





On était curieux de mesurer le degré de réaction des Etoilés après la finale retour perdue au Caire. Les quinze première minutes du match révèlent une Etoile décidée voire déterminée à s’investir comme il se doit dans le compétition locale en réussissant son match devant son voisin l’USM. Dès la première minute, à la quinzième seconde plus précisément, Koivogui faillit lober de la tête le gardien Nefzi. L’étau se resserre autour de la défense monastirienne qui ne parvient pas à se dégager et la 6ème minute vit S. Frej en position régulière tromper Nefzi mais le deuxième arbitre assistant annule le but pour un présumé hors jeu. Six minutes plus tard, Bokri tire sur le poteau, Gelson se trouvant en position d’hors jeu marque à blanc. Une minute plus tard Bokri, encore lui, reprend violemment à bout portant et Nefzi sauve miraculeusement. Autant d’occasions franches ne permettent pas aux Etoilés de prendre l’avantage. Il a fallu attendre la 27ème minute pour que Gelson retrouve le chemin des filets. Trois minutes plus tard, un défenseur monastirien commet l’énorme bourde en remettant à son gardien qui se voit obligé de prendre le ballon des deux mains. Le coup franc indirect situé à l’angle des 5,50 m est joué à deux. Bokri hérite le ballon et tire dans l’angle opposé où personne ne pouvait renvoyer le ballon (30’). Le deuxième but rassure les Etoilés quoique démesurément. Ils laisseront l’initiative aux visiteurs en leur concédant pendant le plus clair du temps qui reste à jouer toute la moitié du terrain. La pause n’apporte pas conseil à Bazdarevic qui vu la blessure de Jedidi (41’) a eu recours à un défenseur, Walid B. Mansour, puis ne se décida à incorporer un attaquant à la place d’un autre (Koivogui par Chikhaoui) qu’après le but monastirien. Le but de Moëz Alaya, monté en attaque sur une balle arrêtée donne plus de courage aux Monastiriens quoique bien organisés sur le terrain, aidés par le recul des Etoilés et leur infériorité numérique à la suite de l’expulsion de Saber Frej, ne se sont pas montrés incisifs mais obligent les hommes de Bazderevic à remballer des ballons souvent faciles. A 2 à 1, ils passent par des moments de doute et ne parviennent à se dégager que difficilement. Même Chikhaoui, pourtant rentré à la 60’ ne put donner plus de mordant à l’attaque et se contenta le plus souvent de rester dans le rond central. Curieuse pour un avant censé exercer avec Gelson et Bokri un pressing haut. Quoi qu’il en soit, l’Etoile parvient à la peine à sauvegarder l’avantage acquis à la mi-temps. * Formations : - ESS : Austin, Frej, Arouri (B. Mohamed 68), Sellami, Ghézal, Hammi, Ch Zouaghi, Bokri, Gelson, Jédidi, (B. Mansour 41’), Koivogui (Chikhaoui 60’). - USM : Nefzi, Mériah, Achour, Alaya, Fernando, B. Abdelkader, Ousmanou, Bnouni (B. Fadhel 80’), Mondibay, Maâtoug, Younès (Ayari 80’). Mounir El Gaïed


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com