J.T.C. 2005 : Tout sur la 12ème édition…





Le directeur artistique de la 12ème édition des Journées Théâtrales de Carthage (JTC), Mohamed Driss s’est bien défendu face aux critiques acerbes qu’une brochette de nos hommes de théâtre et de journalistes ont lancés, lors de la conférence de presse tenue hier à Tunis et visant à présenter le programme général de cette session. C’est sous le signe de l’ouverture sur les différentes expériences artistiques que le Comité d’organisation des Journées Théâtrales de Carthage a placé cette nouvelle session. “Nous avons choisi l’ouverture comme thème générique pour mettre en exergue l’importance de l’ouverture sur l’autre dans un dialogue civilisé, innovant et innovateur, sur les différentes formes d’expression artistique comme la musique, la danse, le chant, les arts plastiques et la littérature… C’est une session qui visera à résister aux rides pour présenter un corps théâtral jeune, frais et créatif”, a souligné d’emblée Mohamed Driss, lors de cette rencontre tenue à la Salle du 4ème art. Entouré de ses conseillers dont Faouzia Mezzi et Ahmed Ameur, Mohamed Driss a tenu à expliquer avec force détails et à justifier son choix. “Nous avons examiné tous les projets qui existent sur la scène théâtrale tunisienne, arabe et africaine pour sélectionner les pièces qui s’inscrivent bel et bien dans l’esprit de cette édition. Nous avons lancé sept sections pour présenter les différentes expériences: Présence / Panorama / Hommage aux théâtres / Ouverture / Découverte / Passerelles et Rencontre pour l’ouverture: Nous avons tenu aussi à mettre en relief l’importance de la présence féminine dans le paysage théâtral et dans les différentes disciplines artistiques et l’apport du cirque artistique qui présente une autre approcha de ce dialogue entre les différentes formes d’expression artistique”, note-t-il. Pour cette 12ème session, qui démarrera ce jeudi et se poursuivra jusqu’au 3 décembre, Mohamed Driss et son équipe artistique ont choisi d’inviter seize pays pour prendre part aux différents actes du programme, à savoir le Maroc, l’Algérie, l'Egypte, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Irak, la Palestine, la Côte d’Ivoire, la Belgique, la France, l’Italie, le Japon, Hong-Kong, une sélection d’Africains et bien sûr la Tunisie. “Nous avons retenu les œuvres qui présentent mieux la diversité et les différents aspects de la modernité et de l’ouverture”, insiste Mohamed Driss répondant à certaines remarques et critiques formulées par certains journalistes et visant à comprendre les critères de la sélection et de la programmation. Et d’ajouter: “Nous avons fait un contrat de travail avec le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine pour élaborer le programme de cette session et nous avons tenu des réunions pour retreindre notre choix qui est basé sur des principes et qui ne relève pas d’un choix personnel”. Interrogé sur l’absence du théâtre des pays du Golfe, et sur la faible présence du théâtre africain, Driss a répondu que le Comité d’organisation a contacté en vain les metteurs en scène et les compagnies des pays du Golfe. “Nous n’avons pas de pièces de théâtre prêtes qui peuvent représenter nos expériences théâtrales et c’est pour cette raison que nous nous absentons à participer à cette session”, ont répondu les hommes de théâtre des pays du Golfe, selon Mohamed Driss. Quant au Continent Noir, le directeur artistique de cette édition a précisé qu’ils ont refusé plusieurs dossiers d’artistes africains qui véhiculent des discours européens et qui ne reflètent pas la richesse thématique et artistique de l’Afrique. “Nous n’avons pas besoin d’œuvres déracinées qui nous viennent de l’Europe avec une image qui massacre l’Afrique dans sa diversité culturelle, ethnique… Vous allez découvrir un vrai chef-d’œuvre “Sogolon”, une pièce de la Côte d’Ivoire et vous allez constater la différence”, précise M. Driss. Parallèlement aux représentations théâtrales, le Comité d’organisation a choisi de lancer le dialogue avec les hommes de théâtre tunisiens, arabes et africains. “Le réseau des rencontres et “majaless”, deux colloques visant à consolider le débat et à échanger les idées et les expériences s’étaleront sur la période allant du 27 novembre au 1er décembre”. Quatre expositions sont au programme de cette 12ème session: Il s’agit d'une exposition photos: “Apologie de l’Ephémère”, une exposition sur le grand chapiteau de l’Ecole Nationale des Arts du Cirque Rosny/Bois, une autre intitulée “Patrimoine sous la lumière” et enfin une exposition sur “Les arts plastiques au rythme des Journées”. A noter enfin que plusieurs espaces abriteront les activités des JTC: le Théâtre Municipal, le 4ème Art, El Hamra, l’Etoile du Nord, El Teatro, Carré d’art, le Mondial, Bir Lahjar, le jardin du Palais du Théâtre Halfaouine, le Centre National des Arts de la Marionnette, la Maison des arts Belvédère et le Musée de la Ville de Tunis. Imen ABDERRAHMANI ___________________________________ La participation tunisienne Vingt-et-une pièces de théâtre de la Tunisie seront au rendez-vous à savoir: “Les Z’indiens”, “Erostrate”, “Al Moutachaâbitoun”, “Zamen”, “Hawa Watani”, “Carton pour deux”, “Œdipe, le tyran”, “Etat civil”, “Les voleurs de Bagdad”, “Ahl El Hawa”, “Dar Ellil”, “Carnaval”, “Bakhara”, “Minuit moins une”, “Mille et une nuits” et “Mourir d’adorer”. ___________________________________ Flashes * La session en chiffres • Nombre de pays participants: 16 - Tunisie: 21 - Pays arabes: 8 - Pays africains: 2 - Pays asiatiques: 2 - Pays européens: 4 - Nombre de troupes: 43 - Nombre des représentations: 45 titres de pièces, 58 représentations et 4 expositions. * Les sections en chiffres - Section Présence: 12 titres, 8 représentations arabes, 2 tunisiennes et 2 africaines. - Section Panorama: 6 titres, 5 représentations tunisiennes et une arabe. - Section Hommage aux théâtres: 6 titres tunisiens. - Section Ouverture: 16 titres: 12 titres théâtraux et 4 expositions. 3 représentations tunisiennes, 4 italiennes, 2 françaises, 1 de Hong Kong, 1 japonaise et 1 belge. - Section Découverte: 4 titres: 3 européens et 1 arabe. - Section Passerelles: 9 titres: 3 représentations théâtrales, 2 arabes, 1 européenne, 2 représentations de cirque artistique: 1 tunisienne et 1 française. * Nombre d’invités: Environ une centaine entre personnalités, hommes de théâtre et de la communication. * Nombre d’espaces: 19. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com