Le diabète en Tunisie : Une maladie silencieuse en expansion





La Journée mondiale du diabète est célébrée cette année sous le signe : «Partons du bon pied et évitons l’amputation». Focus sur une maladie qui gagne du terrain dans le monde et en Tunisie. Tunis-Le Quotidien C’est le 14 novembre que la Journée mondiale du diabète a été célébrée. La Tunisie s’est associée à cet événement qui est placé cette année sous le signe : «Partons du bon pied : évitons l’amputation». En effet, de par le monde, un membre inférieur est perdu toutes les trois secondes à cause du diabète. Pourtant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Fédération Internationale du Diabète (FID) insistent sur le fait que : «La moitié des amputations des membres inférieurs chez les diabétiques auraient pu être évités». Et ce grâce à un dépistage précoce et à des soins appropriés. A l’occasion de cette journée, le laboratoire pharmaceutique Sanofi-aventio en collaboration avec la Direction des soins de santé de base, l’Association tunisienne des diabétiques, les sociétés tunisiennes d’endocrinologie et de pédiatrie ont organisé une manifestation de sensibilisation. Parmi les activités principales de cette journée, un concours national de peinture pour enfants diabétiques a eu lieu à Tunis, Sousse et Sfax. Ce deuxième concours a porté sur le thème du pied diabétique. Une autre manifestation aura lieu également pendant la première quinzaine du mois de décembre autour du même sujet. C’est un séminaire national qui va réunir 150 médecins de première ligne. L’objectif sera de sensibiliser ces médecins dans le cadre d’une formation quant aux complications du pied diabétique. Il importe de préciser que le problème du pied diabétique «apparaît à la suite d’altérations des vaisseaux sanguins et des nerfs qui peuvent évoluer vers l’ulcération et nécessiter l’amputation du membre atteint». Ceci étant, cette maladie ne cesse de gagner du terrain. Malgré la vulgarisation de ses facteurs de risque et de ses complications, l’incidence du diabète reste en hausse. Le nombre de diabétiques dans le monde estimé aujourd’hui à 170 millions va doubler d’ici l’an 2030. Cet état des lieux effarant n’exclut pas la Tunisie où on parle de 15% de personnes atteintes par le diabète. D’autant plus que le nombre d’enfants obèses dans nos murs est en train d’augmenter. En effet l’obésité touche actuellement environ 16% de nos enfants. Ce qui représente une menace pour cette tranche d’âge dès lors que l’obésité est l’un des principaux facteurs de risque du diabète. Pis encore, ce dernier est une maladie considérée comme étant silencieuse qu’on découvre souvent par simple hasard. Et le diabète d’entraîner à son tour d’autres maladies en particulier cardio-vasculaires. Ce qui en fait la principale cause de décès par cardiopathies. M. KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com