Irak : Multiplication des attaques contre les soldats américains





Six GI’s et une cinquantaine Irakiens ont été tués dans des attaques hier, dont trente dans une attaque à la voiture piégée perpétrée devant un hôpital au sud de Bagdad et visant un convoi militaire américain. Le Quotidien-Agences La voiture était garée devant l'hôpital de Mahmoudiyah, à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale, et a explosé au passage d'un convoi militaire américain, selon un témoin. Trente personnes ont péri et 23 autres ont été blessées, a-t-on appris auprès des services de sécurité. "Le bilan total des victimes transportées dans les hôpitaux de la capitale et dans celui de Mahmoudiyah s'élève à 30 morts et 23 blessés", selon ces sources. Un porte-parole militaire américain, le sergent David Abrams, a indiqué que quatre soldats avaient été blessés. Dans la foulé, l'armée américaine a annoncé que trois soldats avaient succombé à des tirs à Bagdad, sans préciser s'il s'agissait d'attaques. "Deux soldats ont succombé à des blessures infligées par des tirs le 23 novembre, dans le sud-ouest de Bagdad", selon un communiqué militaire, qui précise qu'une enquête a été ouverte. Un autre soldat a péri dans les mêmes circonstances dans le centre de Bagdad. Deux autres GI’s ont été tués par l’explosion d’un engin piégé au passage de leur patrouille sur une route au sud de Bagdad, a indiqué un communiqué militaire. La ville de Mahmoudiyah est située, avec Youssoufiyah et Latifiyah, dans le "triangle de la mort", une zone où les enlèvements et les attaques sont quasi quotidiens. * Attaques en série Cette attaque intervient deux jours après une attaque-suicide à la voiture piégée à Kirkouk, au nord de Bagdad, dans lequel 22 personnes avaient péri. Par ailleurs, huit Irakiens, dont trois gardes du corps du ministre de l'Industrie, ont été tués dans des attaques et les corps de quatre personnes ont été retrouvés au sud de Bagdad, selon des sources de sécurité. Les trois gardes du ministre Oussama al-Najafi ont été attaqués par des inconnus alors qu'ils circulaient en voiture dans le quartier de Yarmouk, dans le centre de Bagdad. Ils ont péri sur le champ et un passant a été blessé, selon ces sources. Quatre autres victimes appartiennent à différents corps des forces de l'ordre, alors que la dernière est un ingénieur qui travaille à la municipalité de Tikrit (au nord de Bagdad). Elles ont toutes été abattues par des inconnus. Les corps de quatre Irakiens, deux femmes et deux hommes, portant des traces d'étranglement, de torture et des impacts de balles, ont été retrouvés à Youssoufiyah, à une vingtaine de kilomètres au sud de Bagdad, selon une source de la police. Enfin, trois policiers ont été tués et 13 autres blessées dans l’explosion hier soir d’une voiture piégée dans une rue commerçante de Hilla.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com