E.S.T. : Le dilemme Tizié – Kasraoui





Le classique qui opposera ce dimanche à El Menzah l’Espérance à l’Etoile installe déjà une animation particulière au Parc B même si, au niveau des joueurs et du staff technique, il s’agit d’un match comme les autres, malgré tout. Il suffit de voir l’ambiance qui règne sur le rectangle vert du Parc B pour s’en rendre compte. Khaled Ben Yahia qui a entamé hier le volet technico-tactique, même son groupe de la même manière que lors des dernières sorties. Sérieux, concentration et application constituent les principales armes de cette formation sang et or composée essentiellement de jeunes joueurs et qui compte engranger le maximum de points et progresser de manière régulière. D’ailleurs, la belle prestation de lundi dernier contre les Hammam-Lifois n’a fait qu’encourager les joueurs à donner encore le meilleur d’eux-mêmes pour démentir tous les détracteurs. Parmi les éléments les plus en vue ces derniers temps, il y a ce régisseur camerounais qui allie avec bonheur la créativité et l’efficacité. Interrogé mercredi après-midi à propos de l’état actuel du club et du match de dimanche, Frank Olivier, puisque c’est de lui qu’il s’agit, nous a affirmé ce qui suit : «Si l’Espérance est aujourd’hui première et si elle a convaincu lundi dernier, c’est bien le fruit d’un travail de longue haleine entamé depuis l’arrivée de Khaled Ben Yahia, mais aussi grâce à l’entente qui existe entre toutes les parties prenantes de l’équipe et la rage de vaincre des joueurs». Mais ce dimanche, le club sang et or négocie un match difficile face à l’un de ses poursuivants et la tâche ne paraît pas aussi aisée que face au CSHL. Les Camerounais y répond avec beaucoup de lucidité : «Tous les observateurs affirment qu’il s’agit là d’un match décisif. Personnellement, je considère que, pour l’Espérance, tous les matches le sont. On a appris à négocier tous les rendez-vous avec la même envie de donner le meilleur de soi-même et de pousser l’équipe vers la victoire. Il y a toujours trois points à engranger et chaque fois où c’est possible on n’épargne aucun effort pour le faire sans nous poser trop de questions sur ce qui se passe derrière ou ce qui se passera plus tard. Voilà tout. Ce dimanche, nous foulerons le gazon d’El Menzah avec cette même mentalité face à un club sahélien qui possède des arguments très valables». * Quel gardien ? D’aucuns s’interrogent aujourd’hui sur la position de Khaled Ben Yahia quant au poste de gardien de but disputé à l’heure actuelle par Kasraoui et Tizié et à un degré moindre par Ratouli. Les deux premiers sont internationaux en pleine forme, et s’apprêtent à prendre part à la CAN puis à la Coupe du monde. Bien sûr, si le premier est jeune et ambitieux, le second est expérimenté et compte comme le meilleur à son poste sur le continent africain. Il devient donc très difficile de choisir l’un d’eux comme titulaire. Selon les dernières informations, Khaled Ben Yahia va se réunir avec ses deux Keepers pour prendre une décision d’une manière collégiale. Attendons voir. * La carte Saber Khelifa Toujours imprévisible, le coach sang et or pourrait compter ce dimanche sur le jeune milieu offensif l’ex-Gabésien Saber Khelifa. Mercredi, il a donné l’impression de lui accorder une attention particulière et les qualités dont dispose Khelifa ne sont pas du tout négligeables. Alors, ce jeune constituera-t-il la surprise du sommet d’après-demain ? * Stage bloqué Les Espérantistes sont entrés en stage bloqué hier en fin d’après-midi, juste après la séance d’entraînement. Ce stage ira jusqu’au mercredi prochain, date du match de Coupe face à l’A.S.Marsa. Comme quoi, l’administration sang et or ne veut rien laisser au hasard à la veille de ces deux rendez-vous importants tant en championnat qu’en Coupe de Tunisie. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com