Téhéran hausse le ton : «Aucune force n’empêchera l’Iran d’enrichir l’uranium»





Bakou-Agences Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki a réaffirmé hier à Bakou que son pays avait le droit d'enrichir de l'uranium et qu'"aucune force" ne pouvait l'empêcher de le faire. "L'enrichissement d'uranium est une affaire interne à l'Iran", a dit Mottaki lors d'une conférence de presse. "C'est le droit de chaque Etat et aucune force ne peut empêcher un Etat d'exercer ce droit", a-t-il ajouté. Cette déclaration du ministre iranien survient au lendemain de la proposition de l'Union européenne d'engager de nouveaux pourparlers directs sur le programme nucléaire iranien, que Washington soupçonne d'être un paravent pour un projet d'armes nucléaires. L'Iran a démenti à maintes reprises ces accusations et Mottaki a réaffirmé lundi que le programme nucléaire iranien avait pour but de produire de l'énergie et non des bombes. "Nous sommes contre la fabrication et le stockage d'armes nucléaires. Les armes nucléaires doivent être détruites dans le monde entier", a-t-il lancé. Mottaki n'a pas commenté l'initiative de Moscou qui avait proposé la semaine dernière d'enrichir en Russie l'uranium destiné à l'Iran. L'uranium enrichi peut servir soit à alimenter une centrale nucléaire, soit, à un degré de concentration plus important, à la fabrication d'armes nucléaires. Les ingénieurs russes construisent une centrale nucléaire à Bouchehr, dans le sud de l'Iran.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com