En marge du Sommet de Barcelone : M. Abdelwaheb Abdallah s’entretient avec nombre de chefs d’Etat et de délégations





M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères qui conduit la délégation tunisienne aux travaux du Sommet euroméditerranéen de Barcelone a eu, en marge des travaux, une série de rencontres, en particulier, avec le Président du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, le Président français Jacques Chirac et Pascual Maragall, Président de la généralitat de Catalogne, qui ont prié le ministre de transmettre leurs meilleures salutations au Président Zine El Abidine Ben Ali. Barcelone - TAP Le ministre des Affaires étrangères s’est entretenu également avec ses homologues des pays arabes et européens participant au Sommet ainsi qu’avec de hauts responsables de l’Union européenne. Dans ce cadre, M. Abdelwaheb Abdallah s’est entretenu avec ses homologues d’Italie et de France ainsi qu’avec le ministre polonais de l’Economie. Les perspectives de renforcement des relations d’amitié et de coopération entre la Tunisie et ces pays, outre la concertation sur le déroulement des travaux du Sommet de Barcelone, ont été au centre de ces entretiens. Le ministre a, par ailleurs, pris part à une réunion de haut niveau qui a précédé les travaux du Sommet, consacrée à l’initiative hispano-turque de l’alliance de civilisations, et à la promotion des valeurs de tolérance, d'ouverture et de solidarité. Il a aussi pris part aux réunions de coordination tenues au niveau des ministres des Affaires étrangères des pays arabes. Au terme de ses travaux, le Sommet de Barcelone a adopté un code euroméditerranéen de lutte contre le terrorisme ainsi qu’un programme de travail quinquennal portant sur le renforcement de la coopération et le développement socioéconomique durable, la concertation politique, la coopération en matière de sécurité ainsi que l’appui à l’éducation et aux échanges humains. Le programme de travail traite également de la question de la migration dans le cadre d’une approche globale et intégrée ainsi que de la création d’emplois. Le Sommet a, en outre, pris note d’une déclaration réitérant les principes et les objectifs de la charte constitutive du processus de Barcelone adoptée en 1995, et soulignant la nécessité d’instaurer la paix au Moyen-Orient et de renforcer la coopération économique, sociale et culturelle dans la région, pour en faire une aire de paix, de stabilité et de prospérité partagée.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com