Rue de Marseille : Encore un videur tué devant un restaurant…





Six mois après le meurtre de l’ancien videur d’un restaurant situé à la rue de Marseille à Tunis, son remplaçant a connu le même sort après avoir succombé à ses blessures suite à une attaque à main armée menée par un groupe de truands dans la nuit du samedi à dimanche dernier. Tunis - Le Quotidien La victime qui veillait à la sécurité devant le restaurant était au moment des faits dans une voiture en compagnie de l’un de ses amis. Il est vrai que ce soir là, il faisait un froid de canard. Du coup, la victime, Khaled de son nom, s’est réfugié dans un véhicule avec un ami qui s’appelle «Anis». La rue était déserte à l’exception de quelques retardataires lorsqu’une voiture s’est garée à côté du véhicule du videur. Ses occupants sont descendus brandissant des armes blanches avant de s’attaquer à la victime en lui assenant plusieurs coups à plusieurs endroits de son corps. Après quoi, les agresseurs ont fait sortir le corps de la victime de la voiture pour le traîner jusqu’à la porte du restaurant où il a été abandonné. Entre temps, et à fin d’intimider le deuxième homme qui accompagnait la victime dans la voiture, les assaillants lui ont balafré le visage avant de quitter les lieux. Jusqu’à cet instant, personne dans le restaurant n’a su qu’un meurtre venait de se produire devant l’établissement. Il a fallu que l’homme blessé au niveau du visage prenne son courage à deux mains pour que l’alerte soit donnée. Transportés d’urgence à un hôpital de la place, le vigile a succombé malheureusement à ses blessures. Son ami quant à lui, a été gardé sous surveillance. Informés, les agents de la direction centrale des affaires criminelles ont ouvert une enquête d’où il ressort qu’un surnommé «Banana» a été empêché par la victime d’accéder à l’intérieur de l’établissement car il était déjà dans un état d’ébriété totale. C’est alors qu’il est allé demander de l’aide à des amis avant de venir se venger du videur. Aux dernières nouvelles le principal protagoniste dans cette affaire a été arrêté par les agents de la police criminelle. Les autres agresseurs rappelons-le, se sont rendus un à un à la police. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com