Pression U.S. sur la Syrie : Damas nie toute négociation avec Washington





Damas-Agences Les autorités syriennes ont démenti l'information d'un journal britannique qui expliquait que Damas et Washington négociaient un accord prévoyant la fin de la pression américaine contre "une longue liste de concessions douloureuses." La Syrie est ouverte à un "dialogue constructif" mais sans aucune condition, a déclaré un diplomate syrien anonyme cité par l'agence officielle syrienne. "La Syrie ne veut pas entrer dans des négociations, mais souhaite entamer un dialogue objectif et constructif avec les Etats-Unis pour trouver des principes communs qui permettront d'établir des relations positives entre les deux pays", a expliqué ce responsable gouvernemental. Cette déclaration, qui intervient après celle du ministre de l'Information Mahdi Dakhlallah, dément le "Times" qui expliquait dans son édition de samedi que l'administration Bush avait proposé au président Bachar El-Assad un accord pour rompre "son isolement si Damas accepte une longue liste de concessions douloureuses." Selon le "Times", les Etats-Unis auraient exigé la pleine coopération de la Syrie dans l'enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, la fin de l'ingérence dans les affaires intérieures du Liban, l'arrêt du financement, du recrutement et de l'entraînement des volontaires qui rejoignent les insurgés en Irak et la fin du soutien au Hezbollah, au Hamas et au Djihad Islamique.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com