E.O.G.K. – C.S.S. (0-5) : L’E.O.G.K. de mal en pis !





Si on prend compte du nombre des occasions ratées par les Sfaxiens on peut dire que ce n’est guère cher payé pour les Kramistes. Or, aussi paradoxal que cela puisse paraître la prestation du champion en titre n’est pas exempte de tout reproche. Les Sfaxiens n’ont été que rarement mis en difficulté par les locaux qui se sont montrés assez fébriles commettant d’innombrables erreurs permettant ainsi aux avants sudistes de trouver la faille à chaque fois qu’ils accéléraient. La preuve en a été administrée dès le départ. C’est à la suite d’un mauvais placement de la paire axiale des «verts» que le virtuose Zoubeïr Essefi a pu accélérer au vu et au su de ses anges gardiens pour aller battre aisément Naceur Chaabene impuissant. La facilité et l’aisance qui ont ponctué l’action du but initial, venu d’ailleurs très tôt, illustre on ne peut mieux la faillite de l’arrière-garde des Kramistes. Ceci ne peut aucunement occulter la domination des Sfaxiens qui ont profité comme il se doit du désarroi de leurs vis-à-vis afin de tenter de réussir le break dès la période initiale. Les partenaires du capitaine Anis Boujelbane ont ainsi eu le but au bout du pied à maintes reprises, mais le coup franc excellemment botté par Karim Nafti est allé s’écraser sur la transversale, alors que la tête de Gomis a été dévié de justesse par le keeper des Banlieusards. Il faut dire également que le milieu goulettois-kramiste aura été littéralement submergé par les hommes de Decastel, grâce notamment à l’activité débordante de Boujelbane et le brio de Nafti. Ce dernier s’est particulièrement distingué en alimentant Gomis et Zoubeïr Esseffi de bonnes balles. Les Sfaxiens ont pourtant dû attendre une balle arrêtée afin de concrétiser leur supériorité et asseoir leur domination par une deuxième réalisation. Encore une fois Gomis a profité d’une erreur de placement pour réussir un heading au point du penalty sans rencontrer la moindre difficulté (26’) ! Les bévues vont coûter très cher encore aux Banlieusards lorsque leur gardien a tenté de dribbler Kouassi Blaise, permettant à ce dernier, fraîchement débarqué à la place de Zoubeir Essefi, de pousser le ballon dans les filets vides. Les protégés de Ali Kaâbi semblaient pourtant reprendre du poil de la bête en menant quelques escarmouches par le biais notamment de Lassina Traoré, le seul à avoir donné du fil à retordre aux Sfaxiens et à leur gardien Jaouachi. En conclusion, on peut dire que le succès des visiteurs n’a nullement été usurpé, mais tout bonnement facilité par une faible opposition d’un adversaire tout à fait soumis après la succession de bévues commises. Pour preuve, les quatrième et cinquième réalisations ont été également obtenues suite à deux nouvelles erreurs, amenant le but de Brahim Ba (77’) et le penalty transformé par Issam Merdassi (80’). En tout cas, Ali Kaâbi aura sûrement du pain sur la planche dans les jours à venir pour remédier aux lacunes apparues au sein du groupe... Formations * EOGK : Chaabene, H’mida, Laâbidi, Hammami, Zouaoui, Hamed, Ayari, Tayeb, Saïdi (Abdelhak), Georges (Euchi), Traoré. * CSS : Jaouachi, Haj Messaoud, Mechergui, Gharbi, Merdassi, Boujelbane, Mrabet, Nafti, Brahima Ba (Khecharem), Essefi (Kouassi), Gomis (Hamza Sellami). Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com