E.S.S. – Raja (1 – 0) : Les Etoilés au firmament !





L’Etoile Sportive du Sahel a pu avoir le dernier mot devant une formation rajaouie venue à Sousse jouer à quitte ou double. Défait chez lui à l’aller, le Raja ne pouvait s’offrir une autre alternative que de tout tenter quitte à sortir de la compétition la tête haute. Leurs intentions étaient claires car matérialisées sur le terrain durant le plus clair de la première mi-temps. Dès la cinquième minute du jeu, Austin le gardien étoilé dut intervenir pour dégager difficilement un tir à bout portant de Fofana. Avertissement sans frais à des Etoilés sentant à chaque instant le danger casablancais. Ils répliquent quasi instantanément par Yacine Chikhaoui qui oblige le gardien Mustapha Chadly à bloquer en deux temps (6’). Ensuite, les coéquipiers de l’excellent Marouane Zamama ne baissent pas les bras et s’en vont harceler la défense sahélienne sans pour autant la mettre à rude épreuve. Il leur a justement manqué cette force de pénétration dans la zone des locaux et ces incursions balle au pied qui auraient pu leur être utiles. Pendant ce temps, l’Etoile parvient à desserrer l'étau et opère le plus souvent par de longues balles destinées au seul Chikhaoui que la défense casablancaise récupère sans trop de peine. A signaler la seule occasion offerte aux Etoilés quand Chaker Zouaghi tente un lobe surprise. Le ballon rasa le bas du poteau gauche de Chedly (12’). Mais ce sont les occasions de buts, les plus franches qui se présentent aux Rajaouis. D’abord, lorsque Marouane Zamama tente sur un coup franc le lobe mais Austin, par un réflexe étonnant, met en corner (32’). Ensuite, et alors qu’il restait qu’une minute à jouer du temps réglementaire de la première mi-temps, Zamama, encore lui, reprend une balle mal dégagée par la défense d’Austin et tire légèrement à côté (44’). * Le coup vicieux de Zouaghi La deuxième période du jeu révèle une Etoile mieux organisée et surtout beaucoup plus décidée à mettre fin aux illusions des Casablancais. Elle reconquiert l’entre-jeu que les coéquipiers de Soufiène Aloui se sont appropriés malgré la bonne volonté et le courage d’Ahmed Hammi et de Traoui. Bokri, très contrôlé, n’a pas été réellement libre de ses mouvements. Il a fallu attendre la 50’ pour le voir déclencher un bolide que Chadly bloque difficilement. La soixante et unième minute a failli être la bonne lorsque Sellami d’un retourné acrobatique a failli ouvrir le score n’eut été l’intervention judicieuse du gardien (61’). Quatre minutes plus tard, K. Zouaghi tire un coup franc des 35 mètres, la balle au deuxième rebond trompe Chadly qui croyait certainement au centre (65’). Dès lors, les Rajaouis ne croyaient plus en leurs chances et se font dominer outrageusement par une Etoile tout simplement euphorique. Seïf Ghézal faillit doubler la marque mais son tir passa légèrement à côté (72’). Puis, Gelson par deux fois rate l’occasion de battre Chadly. Il se déjoue de deux défenseurs et tire sur le gardien (89’) et dans le temps additionnel, il lobe le gardien Chadly sorti à sa encontre mais un défenseur intervient pour sauver sur la ligne. Mounir EL GAIED ________________________ Leurs impressions Mehmet Bazdarevic “Nous savions que nous allions rencontrer un Raja très décidé à prendre sa revanche de l’aller. La difficulté était donc prévisible. Le Raja n’avait rien à perdre tout à gagner. Ce dont j’avais prévenu mes joueurs depuis notre retour de Casa. Nous avons été considérablement gênés en première mi-temps par l’engagement physique des Marocains et par le cran qui dénotait d’une envie certaine de renverser une situation défavorable par notre victoire à Casa. Notre meilleure organisation en deuxième mi-temps nous a valu la victoire qui aurait pu être obtenue par un score plus éloquent”. Alexander Moldovan “Nous sommes venus à Sousse pour tenter l’exploit de renverser la situation en notre faveur. Nous avons joué le tout pour le tout et nous nous sommes jetés dans la bataille de toutes nos forces. Au vu de l’ensemble de la rencontre, c’est le Raja qui mérite la victoire et non pas l’Etoile même si elle s’est ressaisie en deuxième mi-temps. Je félicite l’Etoile et lui souhaite plein succès en finale de la Ligue des champions”. M.E.G. ________________________ Ligue des Champions La finale attendue Al Ahly s’est qualifié pour la finale de la Ligue des Champions d’Afrique en battant Zamalek 2 à 0 (mi-temps : 0-0) en demi-finale retour, dimanche soir, au Caire. Les buts ont été marqués par Mohamed Baraket à la 62ème et 72ème minutes. Al Ahly rencontrera en finale l’Etoile du Sahel . La finale aller aura lieu le 29 octobre à Sousse (20h45) et le retour le 13 novembre au Caire (19h30).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com