Finances : La BIAT crée «Tunisie Titrisation»





La Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT) vient d’obtenir l’agrément du conseil du Marché financier (CMF) pour la constitution d’une société de gestion de Fonds communs de créances, baptisée Tunisie Titrisation. Tunis — Le Quotidien La banque vient d’annoncer sur son site officiel, la création de cette nouvelle société dans le cadre de la loi n°2001 - 83 du 24 juillet 2001, portant promulgation du code des organismes de Placement collectif. «Tunise Titristation» aura ainsi à gérer le fonds commun de créances qui sera lancé à l’occasion du montage imminent la BIAT de la première opération de titrisation. En vertu de cette opération, la BIAT va céder une partie des créances douteuses qu’elle détient sur sa clientèle à ce fonds commun de créances. Pour assurer le financement de cette opération, ce fonds émettra des valeurs mobilières ou «titres» qui seront souscrits par des investisseurs, institutionnels pour la plupart, tels que les compagnies d’assurances, les banques... La création de «Tunisie Titrisation», entre dans le cadre de la stratégie générale de la BIAT de diversifier ses ressources de financement et procède de son souci d’instaurer l’adéquation souhaitée entre ses ressources et ses emplois particulièrement dans le secteur de l’immobilier. Avec cette nouvelle société, la banque apporte sa contribution à la dynamisation du marché financier tunisien puisque la titrisation engendre naturellement l’introduction de nouveaux instruments et produits de financement et de la placements sur ce marché. Cette opération sera, éventuellement, suivie d’une autre tentative émanant de la Banque de l’Habitat, qui serait en attente de l’agrément du CMF pour créer sa propre société. La création de nouvelles sociétés de titrisation permettra, donc de dynamiser le marché financier tunisien qui reste, tout de même d’une taille assez limitée par rapport à d’autres pays émergents. Ceci-dit, les perspectives de développement de ce marché sont importantes, notamment, avec la dynamique remarquable enregistrée au niveau de la cote de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis qui attire de plus en plus d’entreprises tunisiennes. Il y a lieu de rappeler, sur un autre plan, que la BIAT a connu récemment l’entrée d’un nouvel investisseur étranger à savoir, la société italienne SIMSET, dans son capital à raison de 2%. Leader du marché tunisien privé, la BIAT devra favoriser et appuyer le développement du secteur privé tunisien, à travers le financement des nouveaux projets dans le cadre de la stratégie nationale de créer près de 70000 entreprises à l’horizon 2009. La BIAT est, également, le principal client tunisien de la société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale dont l’objectif est de soutenir la croissance du secteur privé. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com