Vaccin anti grippe : Ruée vers les officines !





Une véritable ruée sur le vaccin contre la grippe est enregistrée ces derniers jours dans de nombreuses pharmacies de la capitale. La demande s’est tellement accrue que centaines officines se trouvent en rupture de stock. Tunis - Le Quotidien Les pharmacies parlent d’une ruée inhabituelle de la part des citoyens à se faire vacciner contre la grippe. Cette infection respiratoire virale qui survient généralement dans notre pays durant la période allant du mois d’octobre jusqu’à avril de chaque année ne suscitait auparavant qu’un intérêt plus ou moins limité malgré le fait que les médecins encouragent chaque année à pareille période les gens à faire le vaccin. D’après un pharmacien de la place qui a voulu garder l’anonymat , le risque d'épidémies de grippe a toujours été prévisible mais la conjoncture cette année marquée par la prévalance de plus en plus alarmante de la grippe aviaire dans plusieurs zones du monde a poussé les gens à effectuer la vaccination conte l’influenza saisonnière. Les analyses virologiques et pharmaceutiques effectuées à travers le monde ont révélé en fait que le vaccin contre l’influenza saisonnière est de nature à augmenter chez l’individu ses capacités immunitaires à combattre la souche de la grippe aviaire. “Les résultats ont montré dans le même sens que le virus de la grippe saisonnière a la capacité de mutation saisonnière lui permettant de devenir une souche compatible avec celle formant la grippe aviaire dont la souche la plus mortelle est la Hs N1”, explique le même pharmacien. Et notre interlocuteur de souligner par ailleurs que la demande du vaccin s’est accrue d’une manière remarquable depuis quelques jours du côté de chez nous à telle enseigne que plusieurs pharmacies se sont trouvées en rupture de stock. D’après Mme Samia, pharmacienne, “les quantités de vaccins fournies aux officines par l’Institut Pasteur de Tunis sont insuffisantes pour subvenir à la demande croissante”. L’Institut Pasteur qui se charge de l’importation du vaccin et de la fourniture des pharmacies distribue en fait les quantités disponibles en fonction de l’importance et l’emplacement de chaque officine. A croire notre interlocutrice, l’approvisionnement des pharmacies ne se fait pas en quantités suffisamment grandes pour faire face convenablement à cette ruée de la part des citoyens. “J’ai contacté plusieurs fois l’Institut Pasteur pour m’approvisionner mais ma demande n’a pas été satisfaite”, dit-elle. Et d’ajouter que selon ses sources : “de nouvelles quantités de vaccin seront importées d’ici le 29 du mois ”. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com