Technologies : Une «révolution numérique» chez la SNCFT





La Société nationale des chemins de fer de Tunisie (SNCFT) continue de se lancer en force dans le domaine des nouvelles technologies. Quelques temps après avoir mis en ligne son site Web, elle s’apprête à lancer son projet de e-learning. Tunis — Le Quotidien Etant un des retardataires dans le domaine des nouvelles technologies, pendant plusieurs années, la SNCFT a fini par rejoindre la liste des sociétés tunisiennes communicantes sur le Web. La société a été influée par les exemples réussis dans ce domaine, ainsi que par la tendance générale de l’intégration des nouvelles technologies, dans les modèles économiques, vu leur apport à l’entreprise notamment au niveau de la communication et du marketing. Après avoir gardé des distances quant à l’utilisation de cet outil, la SNCFT vient, donc, de lancer récemment son site Web pour devenir une des dernières sociétés publiques à être dotée par ce support. Comme tout autre début, la première version de ce site mise, actuellement en ligne, reste timide. Il s’agit, en effet, d’un site statique présentant l’historique de la société ainsi que son activité. Ceci dit, la société envisage de lancer, prochainement, une autre version dynamique, permettant une interactivité plus importante avec ses clients, et la vente des billets à distance... A ce propos, on apprend qu’une société d’ingénierie informatique tunisienne vient de livrer à la SNCFT, la deuxième phase de son projet de e-learning. Cette phase tourne autour de la mise en place du règlement général de la sécurité du projet, alors que la première consistait à une étude de faisabilité. Le projet compte, également, une troisième phase qui sera consacrée au déploiement généralisé en vue de répondre à la majorité des besoins en formation du personnel de la société. Une commission de pilotage, impliquant service de formation informatique, et cellule de veille technologique, est en train d’élaborer une fiche d’opportunités. Le projet permettra, ainsi, à la société d’être pionnière dans le domaine de la formation à distance, et de qualifier son personnel afin de répondre aux besoins technologiques de la prochaine étape. Avec ce projet de e-learning, la SNCFT sera un exemple à suivre en matière de société du savoir par sa politique de formation et de développement des compétences personnelles et également par son approche de gestion de projet informatique. La SNCFT semble, ainsi, décider de récupérer son retard en connaissant une certaine «révolution numérique» qui lui permettra une des premières entreprises profitant pleinement des nouvelles technologies. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com