Au 17ème jour de Ramadan : L’abondance se confirme, les infractions aussi





Une tendance à la baisse au niveau des prix des principaux produits offerts au consommateur contre une croissance tangible du nombre des infractions enregistrées dans les différents secteurs. Tels sont les grands axes marquant le marché au cours des 17 premiers jours de Ramadan. Tunis - Le Quotidien Les résultats ont été passés en revue hier lors d’une rencontre qui a réuni les responsables des structures concernées, au sein du ministère du Commerce et de l’Artisanat et les représentants de la presse écrite nationale. Première remarque qui a été formulée par les responsables de la Direction des prix et de la concurrence économique relevant du ministère du Commerce concerne la bonne tenue du marché des denrées alimentaires tout au long de la période passée du mois Saint. La tendance qui a été marquée dès le début par l’abondance de l’offre et la stabilité des prix a gardé en fait la même allure au 17ème jour du mois de Ramadan 2005. La quantité globale de légumes, fruits et poissons qui a approvisionné le marché en transitant par le marché de gros de Bir Kassaâ de Tunis au cours de la première quinzaine de Ramadan courant a été en effet de 8 à 26% supérieure au volume réalisé durant la même période de Ramadan 2004, même si pour les poissons une baisse a été constatée mais qui n’a jamais déséquilibré le marché. La deuxième caractéristique qui a marqué l’approvisionnement et l’offre des denrées de base pendant la première moitié de Ramadan concerne les prix. Dans ce chapitre une baisse a été constatée concernant l’ensemble des produits commercialisés dans les circuits de distribution en détail. La baisse s’est située dans une fourchette de 3 à 36% dans le rayon des légumes et a été encore plus nette dans le secteur des volailles qui a enregistré une chute du prix au kilo. H.G. _________________________________ Infractions à la pelle ! L’activité des structures du contrôle économique s’est soldée au terme des 17 jours écoulés du mois de Ramadan par une somme d’infractions qui fait état d’une croissance des pratiques illicites dans les différents créneaux du commerce des denrées alimentaires. Suite à 33.383 visites effectuées à travers le pays, les équipes des contrôleurs relevant de la Direction générale du contrôle économique ont enregistré quelque 5722 contreventions, et ce, au cours des 17 jours d’activité. Au terme de la même période de Ramadan 2004, le bilan était moins lourd puisque les brigades de contrôle n’ont enregistré que 4813 infractions pour un nombre de visites plus important que celui de cette année (41 296 contre 33 383). La hausse des infractions est de l’ordre de 19%. Dans le même contexte, des quantités de produits mi en vente dans les circuits de distribution ont été saisies car jugées impropres à la consommation. Ces quantités concernent 127 litres de boissons (lait et jus), 2000 kg de divers autres produits (fromage, fruits secs, dattes...) 1 tonne d’oranges et 14 700 œufs. La tendance de plusieurs commerçants contrevenants à récidiver a poussé les organes du contrôle à recourir à des sanctions plus sévères. 80 cas de fermeture définitive ont été ainsi enregistrés à ce niveau. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com