Pour aider son ami à immigrer : L’adolescente vole les bijoux de la voisine…





Lorsque les agents de la douane lui ont signifié qu’il ne pouvait traverser la frontière, c’est tout un rêve qui s’est brisé alors qu’il devait embarquer dans moins de deux heures. Entre-temps, sa petite amie a été déjà arrêtée par la police entraînant par la même occasion sa mère dans une sale affaire… Tunis-Le Quotidien Depuis qu’il rodait devant ce lycée, il savait très bien qu’un jour ou l’autre, il arriverait à attirer l’attention de l’une de ces filles qui s’efforcent à devenir femmes malgré leur jeune âge. C’est l’effet de ces chaînes de télé qui diffusent une image des adolescentes beaucoup plus proche de la tentation que de l’innocence. Le temps où une élève portait encore le tablier est désormais révolu. La tendance veut que les jeunes filles ressemblent plutôt à des nymphettes symbolisant le charnel et le sensuel. Du coup, les jeunes garçons ont suivi la tendance en se relookant d’une manière qui ne les différencie en rien du sexe dit faible. Virilité et caractère fort, ne sont plus, en effet, de mise. Il faut dégager plutôt une image trop chargée de clichés de sensuel, romantique fin et même maniéré. C’est qu’il est très important d’avoir les cheveux lissés par le gel et le visage saupoudré par les crèmes pour pouvoir être branché et plaire aux filles. A vrai dire, le principal protagoniste dans cette affaire l’a bien compris. Il n’a pas mis justement beaucoup de temps pour dénicher une lycéenne âgée tout juste de seize ans. Quelques sorties ont suffi pour la rendre folle amoureuse. Il lui est devenu sa seule raison d’être et dans la mêlée, il lui a appris “les autres choses de l’amour”. Pourtant, il était chômeur et sans le sou. En quittant l’école très tôt il ne rêvait que de l’étranger. L’Europe équivaut à ses yeux au paradis. Seulement, il ne pouvait pas y aller. Les frontières du monde entier lui étaient fermées sauf ce pays voisin où on peut s’y rendre même à pieds. D’ailleurs, depuis un bon bout de temps, ses amis lui ont parlé d’un réseau d’immigration clandestine qui opère à partir de ce pays. Moyennant deux mille dinars, il pouvait en effet embarquer et prendre le large vers l’Italie à bord d’un bateau. Encore faut-il les avoir ces deux mille dinars. Et voilà qu’il a décidé d’en parler à sa petite amie. Les deux jeunes amants se cassaient, depuis, la tête pour trouver un moyen afin de ramasser cette somme d’argent. La jeune fille était plus motivée d’autant que son prince charmant lui a promis que s’il réussissait à rejoindre l’Italie, il ne tardera pas à venir la chercher pour vivre ensemble. C’est ce qui l’a encouragé à tenter l’irréparable - à savoir s’emparer des bijoux que sa mère avait empruntés à leur voisine pour se rendre à un mariage. Alors que personne n’était à la maison, elle s’est glissée dans la chambre à coucher où elle est allée chercher les bijoux cachés à l’intérieur de la garde-robe. Elle les a ensuite, remis à son ami qui n’a trouvé aucune difficulté à les écouler auprès d’un bijoutier de la place. Sans perdre de temps, il a pris ses cliques et ses claques se dirigeant dare dare vers les frontières sud du pays. Coup de théâtre, il fut refoulé par les agents de la douane de ce pays voisin qui ont “ressenti” chez lui l’odeur d’un éventuel candidat à l’immigration clandestine. Au même moment, la mère de sa dulcinée avait découvert le vol des bijoux. d’ailleurs, elle n’était pas la seule puisque la propriétaire de l’or, venue chercher son dû, a également eu vent de la mauvaise nouvelle. Il faut dire que cette voisine n’est pas allée par quatre chemins pour récupérer ses bijoux. Elle a, en effet, porté plainte. Du coup, la mère a été convoquée par les auxiliaires de la justice qui ont ouvert une enquête. A vrai dire la mère était menacée d’arrestation. C’est à ce moment-là que la fille a eu une prise de conscience en allant tout avouer aux agents de police. Un mandat de recherche a été alors lancé à l’encontre du jeune homme qui, une fois arrêté, a été inculpé d’influence sur une mineure, d’incitation au vol et de vente d’une marchandise volée. La mère et la jeune fille qui comparaîtront prochainement devant la justice ont été relâchées afin de trouver un arrangement à l’amiable avec la plaignante. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com