Basket – Nationale A (1ère phase 9ème J) : Le coup de semonce… adouci du DSG





Comme c’était quelque peu prévu, le DSG a frappé un grand coup en battant une grosse cylindrée du circuit, l’USM en l’occurrence. Par ailleurs, EZS a remporté, quoique dans la douleur, son test de crédibilité face à l’ESS. Pour le reste, la logique a prévalu. On n’a eu de cesse de dire que ce cinq grombalien était capable d'avoir le scalp d’un des mastodontes, tout relatifs cela s’entend, du championnat local. Et ce n’est ni plus ni moins que le champion en titre qui l’a vérifié à ses dépens, à l’issue d’un duel malheureusement marqué par une incroyable indigence offensive, beaucoup plus que par une quelconque rigueur défensive. Et la vraie misère de 47 points marqués par chacune des deux équipes, à la fin des 40’, en est la parfaite illustration en plus du (6 - 5) en faveur des Grombaliens lors des prolongations, suffisant pour le gain de la partie. Si la victoire du Dalia s’assimile sans conteste à un succès de rang, elle a été grandement bémolisée par un triste record, celui d’avoir marqué zéro point durant tout un quart-temps, le second. Le dauphin zahrois, pour sa part, a bien souffert avant de venir à bout de l’ESS. Mais son mérite est grand, au vu de la teneur qualitative du jeu étoilé. Après avoir concédé le premier quart-temps (21 - 25), les Ben Zekri et consorts ont bien réagi pour remporter la mi-temps (49 - 40). Les 3ème et 4ème quarts temps furent palpitants et c’est EZS qui eut le dernier mot (86 - 82). A la Goulette, les Aiglons étaient bien partis pour acculer le leader nabeulien dans ses derniers retranchements, puisqu’au beau milieu du deuxième quart-temps, ils menaient de 6 points (23 - 17). Mais à partir de cette marque, ils perdirent comme par enchantement leurs repères, à cause de la propension de la plupart des joueurs pour le jeu compliqué prétendument spectaculaire et le plus souvent, stérile et infructueux. Il faut avouer aussi que l’absence de Mokrani et H. Chargui a tangiblement fragilisé le rendement global de l’équipe. En face, il y avait aussi un SN maître de son sujet, qui a commencé par contenir la fougue de ses jeunes vis-à-vis, avant de faire valoir sa supériorité sur tous les plans, atteignant la mi-temps à 28 - 41 et refilant, à la fin, 23 points d’écart à son adversaire (53 - 76). A Mégrine, le CA a subi lors des 10’ initiales un semblant d’ascendant des Cheminots (20 - 16) . Mais à partir du second quart-temps, et à la faveur de l’incorporation d’Ezzehi et Amri, les pendules ont été vite remises à l’heure. C’est ainsi que les Rouge et Blanc remportèrent la mi-temps (35 - 46), gérant intelligemment la suite pour boucler le tout à 72 - 80. A quelques encablures de là, les Radésiens, sans Ben Douissa blessé, ont été sérieusement inquiétés lors du premier quart temps par les Ansariens (19 - 21). Et depuis une égalité à 27 - 27 au début du deuxième quart-temps, les banlieusards du Sud ont pris le commandement des opérations pour ne plus lâcher prise, 43 - 33 à la mi-temps et 73 - 66 comme score final. Enfin, à Hammam-Sousse, il n’y avait pas photo entre la lanterne rouge le CSHS, et la JSK, amputée des services de Tebbini et Dhouibi. Et la différence de classe s’est matérialisée ainsi par les chiffres : 8 - 18 après 10’ de jeu, 25 - 40 à la mi-temps et 54 - 74 à la fin. Wahid SMAOUI ______________ Résultats EZS -ESS (86 - 82) DSG - USM (53 - 52 AP) CSC - CA (72 - 80) EOGK - SN (53 - 76) ESR - USA (73 - 66) CSHS - JSK (54 - 74) Classement 1) SN 18 pts 2) EZS 17 pts 3) CA 16 pts 4) ESS 15 pts 5) DSG 14 pts -) USM 14 pts -) JSK 14 pts 8) ESR 12 pts -) CSC 12 pts 10) EOGK 11 pts 11) USA 10 pts 12) CSHS 9 pts


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com