Bande de Gaza : Israël reprend du service





L'armée israélienne se dit prête à poursuivre ses raids aériens et ses tirs d'artillerie sur la Bande de Gaza si le Jihad islamique et d'autres groupes armés palestiniens continuent à lancer des roquettes vers le territoire israélien. Le Quotidien-Agences "L'armée israélienne réagira avec fermeté et par tous les moyens à sa disposition pour empêcher des attaques contre la population civile", a prévenu mercredi une porte-parole militaire. Cette mise en garde a été lancée quelques heures après une brusque montée de tension. L'armée israélienne a tiré avant-hier soir à l'artillerie sur le nord de la Bande de Gaza et a mené dans la nuit deux attaques aériennes contre des bâtiments de ce territoire, en guise de riposte à des tirs de roquettes vers le sud d'Israël qui n'ont fait aucune victime. Dénonçant "l'escalade de l'agression israélienne", un porte-parole du ministère de l'Intérieur palestinien, Tawfiq Abou Khossa, a indiqué que cinq personnes, dont deux femmes et un enfant, avaient été blessées à Rafah (sud de la Bande de Gaza) par un des raids aériens israéliens. Les tirs de roquettes sur le sud d'Israël ont été revendiqués par le Jihad islamique, mouvement radical qui a proclamé vouloir ainsi venger la mort de Louaï Saadi, 32 ans, un chef de sa branche armée tué dimanche soir par l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie. Un responsable du Jihad islamique a pour sa part affirmé que son organisation était décidée à réagir à toute nouvelle attaque israélienne. L'homme, qui a requis l'anonymat a précisé que "25 roquettes avaient été tirées en réaction à l'assassinat" de Louaï Saadi. Ces salves ont été les premiers tirs de roquettes sur le territoire israélien depuis que les principaux groupes armés palestiniens ont annoncé le 27 septembre leur décision de mettre fin à leurs attaques depuis la Bande de Gaza, territoire dont Israel a achevé de se retirer le 12 septembre, après 38 ans d'occupation. Les attaques israéliennes de la nuit ont été menées par des hélicoptères d'assaut, qui ont tiré des roquettes. Un raid à visé un bâtiment d'une association liée au Jihad islamique à Rafah, et l'autre a pris pour cible un bâtiment du Fatah, le mouvement du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, à Beit Hanoun, dans le nord de la Bande de Gaza, selon des sources palestiniennes . Un porte-parole de l'armée a confirmé les deux raids, déclarant que le premier avait visé un local du Jihad, et le second une permanence des Brigades des Martyrs d'Al Aqsa, groupe armé lié au Fatah. Il a également indiqué que l'armée avait procédé à des tirs d'artillerie vers des "zones non habitées" dans le nord de la Bande de Gaza, zone d'où sont en général tirées les roquettes vers Israël. Israël a lancé une vaste offensive contre le Jihad islamique et a arrêté plusieurs dizaines des membres de ce groupe en Cisjordanie ces derniers mois.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com