Spectacle pour «canards sauvages»





Beaucoup d’encre a coulé à propos de ces cafés chantant new-look qui fleurissent comme des champignons ici et là aux quatre coins du grand Tunis. Des voix se sont, en effet, élevées pour dénoncer la qualité des services, le niveau des prestations et surtout les tarifs pratiqués dans ces établissements qui sentent l’arnaque au vrai sens du mot. Tunis-Le Quotidien Et comme il y a toujours une dernière, la dernière en date se passe cette fois-ci du côté de la Médina de Tunis. Pour être plus précis, à la rue La Zitouna qui relie la fameuse mosquée à la porte de Tunis. Un nouveau café chantant a ouvert ses portes à l’occasion du mois de Ramadan. Le proprio avant loué apparemment l’un de ses locaux qui servent, jadis de petit atelier d’artisanat et l’a transformé en une aire de spectacle. Il faut dire que l’endroit est très étroit et les clients en majorité des jeunes, sont entassés telle une cargaison de pastèques chargée à bord d’une camionnette. Au fond de la seule et unique salle du café, un jeune musicien joue au luth et s’efforce à faire plaisir aux filles qui veulent écouter l’un de «ces trucs» libanais qu’on diffuse à longueur de journée sur les chaînes de télé. Mais là ou le bât blesse, c’est qu’à l’entrée de l’établissement, un serveur monte la garde tenant entre les mains un carnet. Il faut, en effet, avoir son ticket pour accéder à l’intérieur du café. Ce ticket vaut deux dinars en plus de la consommation dont le prix varie entre trois dinars pour un verre de thé à dix voire quinze dinars pour un petit morceau de gâteau dit traditionnel. Le comble c’est que de la rue vous pouvez voir et écouter ce fameux spectacle puisque ce prestigieux établissement est situé justement en pleine rue. Mis à part le toit et les deux murs d’appui, la façade est constituée d’un espèce de rideau dont la traîne est fixée au beau milieu de la rue. Sans commentaire. Habib MISSAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com