Après l’opération-martyr de Hadéra : Israël déclenche la guerre au Jihad





Israël affirme avoir engagé une "guerre sans merci" contre le Jihad islamique qui a revendiqué une opération-martyr à Hadéra dans le nord d'Israël, qui a coûté la vie à cinq Israéliens avant-hier. Le Quotidien-Agences "Nous sommes engagés dans une guerre sans merci contre le Jihad islamique. Nous ne laisserons aucun moment de répit à cette organisation terroriste", a affirmé un proche collaborateur du Premier ministre Ariel Sharon. Sur le terrain, l'armée israélienne a multiplié les barrages routiers notamment dans le nord de la Cisjordanie autour de Jénine, où résidait le kamikaze auteur de l'attentat. Durant la nuit de mercredi à jeudi, dix Palestiniens ont été arrêtés dont le père de l’auteur de l’opération, a annoncé une porte-parole de l'armée. Dans la Bande de Gaza, l'aviation israélienne a attaqué dans la nuit deux chemins d'accès aux villes de Gaza et Beit Hanoun et procédé à des bombardements en terrain découvert dans des secteurs d'où le Jihad islamique tire des roquettes vers le territoire israélien, a ajouté la porte-parole. L'armée israélienne a également renforcé le bouclage de la Bande de Gaza en refermant les points de passage d'Erez et de Karni réouverts avant-hier. Cette mesure s'applique également aux journalistes, a poursuivi la porte-parole. * Alerte De son côté, la police a été placée en état d'alerte renforcée de crainte notamment d'attentats le long de la "ligne verte" qui sépare la Cisjordanie du territoire israélien, selon une source policière. "Israël ne permettra pas que la Judée-Samarie (la Cisjordanie) devienne un nouvel Irak", a ajouté le responsable à la présidence du conseil qui a requis l'anonymat en confirmant que l'armée israélienne allait de nouveau recourir aux opérations d'éliminations ciblées visant des activistes du Jihad islamique. Sharon a pour sa part annoncé le lancement d'une "campagne anti-terroriste de grande envergure sans limitation de temps qui se poursuivra jusqu'à l'arrêt du terrorisme". "L'Autorité palestinienne ne prend aucune mesure sérieuse contre le terrorisme alors que nous ne sommes en aucune façon disposés à accepter la poursuite du terrorisme", a ajouté Sharon. Le chef d'état-major le général Dan Haloutz, cité par le quotidien Maariv, a pour sa part évoqué le déclenchement d'une "guerre totale" contre le Jihad. Amos Gilad, un haut responsable du ministère de la Défense, a pour sa part prévenu qu'Israël "allait traiter comme il se doit cette organisation criminelle contre laquelle l'Autorité palestinienne ne fait rien". Ce proche du ministre de la Défense Shaoul Mofaz a accusé l'Iran et la Syrie "de financer et d'aider les organisations terroristes palestiniennes".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com