Pressions internationales : L’Egypte et l’Arabie Saoudite à la rescousse de la Syrie





Le Caire-Agences L'Egypte et l'Arabie saoudite veulent contenir les pressions américaines, britanniques et françaises sur la Syrie après sa mise en accusation par le rapport Mehlis dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. "Avant la publication du rapport Mehlis, la Syrie était plutôt réticente devant les propositions égyptiennes et saoudiennes de médiation entre Damas et les Etats-Unis, mais depuis la publication de ce rapport, elle la sollicite", déclare un diplomate arabe au Caire, sous couvert d'anonymat. "Le rôle égypto-saoudien s'est trouvé ainsi renforcé, les Syriens étant plus que jamais intéressés par une médiation" avec les Etats-Unis, ajoute-t-il. "Les pays arabes, dont l'Arabie saoudite et l'Egypte, souhaitent qu'éclate la vérité sur l'assassinat de Hariri et que ses commanditaires et ses exécutants quels qu'ils soient, soient traduits en justice", souligne un autre diplomate arabe. Les deux diplomates affirment que "les Etats-Unis ne cherchent pas à renverser le régime syrien à ce stade, mais veulent seulement faire pression sur Damas pour le pousser à répondre à leurs demandes, ce qui ouvre une large voie devant une médiation arabe". L'Egypte et l'Arabie saoudite, deux pays musulmans sunnites, sont inquiets par le renforcement du pouvoir chiite en Irak depuis les dernières élections. Ils veulent consolider les pays sunnites de la région, dont la Syrie, relèvent des analystes égyptiens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com