Affaire Judith Miller : Guerre civile au «New York Times»





Le Quotidien-Agences Les partisans et les détracteurs du New York Times ont observé avec horreur et fascination, cette semaine, l'éclatement d'une guerre civile au sein de la rédaction du quotidien, à propos de sa journaliste très en vue, Judith Miller. La dispute interne, étalée dans les colonnes du grand quotidien new-yorkais, touche des sujets sensibles comme la couverture par le Times de la guerre en Irak ou le contrôle éditorial du journal, provoquant des scissions profondes au sein de la rédaction. Au centre du tourbillon, la journaliste du Times Judith Miller, 57 ans, considérée tantôt comme une reporter sans scrupules qui a gravement entamé la crédibilité du journal, tantôt comme la championne de la liberté d'expression qui a préféré être incarcérée plutôt que de compromettre ses sources. Elle s'est elle-même surnommée "Miss folle furieuse". Détenue pendant 85 jours cet été pour avoir refusé de dévoiler ses sources dans le cadre de l'enquête sur les fuites qui ont permis de dévoiler l'identité d'une agent de la CIA, Judith Miller, prix Pulitzer 2002, avait d'abord reçu le soutien de sa rédaction pendant sa détention, notamment celui du grand patron Arthur Sulzberger Jr. Mais, depuis sa libération le mois dernier, journalistes et responsables de la rédaction l'ont désavouée publiquement, estimant qu'elle n'avait pas été honnête avec sa propre rédaction à propos de sa source, qu'elle a fini par révéler. Trois rédacteurs du quotidien l'ont dépeinte, à la Une, comme une "semeuse de zizanie" avec laquelle "certains collègues refusent de travailler". Dans un mail au personnel, le directeur de la rédaction Bill Keller a estimé que Mme Miller semblait "avoir trompé" le responsable du bureau de Washington qui lui avait demandé si elle connaissait l'identité de l'espion démasqué, Valerie Plame. Furieuse, la journaliste a répondu à ce qu'elle a appelé "un mémo méchant et inexact" qu'elle n'avait jamais trompé personne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com