Noureddine Ben Aïcha : Le patrimoine arabe revisité





La cinquième soirée du festival de la Médina de Sousse était dédiée à deux virtuoses de la musique arabe des années 30 et 40 à savoir Salah Abdelhay et Ibrahim Hamouda. C’est l’artiste Noureddine Ben Aïcha qui a interprété quelques unes de leurs chansons, telles que «Lih ya Banafsej» ou encore «Ichna ou chofna», etc. Rappelons que Ibrahim Hamouda est considéré parmi les meilleures voix de son temps. Il était membre de la troupe de l’artiste Mounira Al Mahdia pour retrouver la troupe de Badiaâ Mosabni avec Mohamed Abdelmottaleb, Farid Al Atrach, etc. Quant à Salah Abdelhay, il était parmi les meilleurs interprètes du mawal et des adwar anciens. Il a chanté notamment «Bahr Sababa» en 1961 qui lui a valu toute sa notoriété. Il faut dire que ce genre de chanteurs ne sont pas connus du commun des mortels. Exhumer notre patrimoine musical arabe en l’espace d’une soirée, c’est aussi nous réconcilier avec notre mémoire collective. M.B.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com